Congo-Brazzaville: Partenariat public-privé - Les investisseurs déboursent cent milliards pour ériger un centre commercial sur la façade fluviale

L'Etat congolais a cédé à titre onéreux, le 21 juin à Brazzaville, une portion de terre sur la façade fluviale, d'environ quatre hectares, aux investisseurs nationaux et étrangers pour l'érection d'un grand centre commercial, une marina et des résidences haut de gamme.

Autrefois, le site de l'ex- Agence Trans-congolaise des Communications (ATC) appartenait à l'Etat. La propriété immobilière fait actuellement l'objet d'un déclassement, conformément à la loi portant code du domaine de l'Etat. A cet effet, plus de quarante mille mètres carrés ont été cédés à titre onéreux à la société Moka. Celle-ci s'est acquittée par la suite auprès de l'Etat du prix de cession de la transaction immobilière, fixé à cent milliards FCFA par arrêté conjoint.

Sur l'aire commerciale de l'ex- ATC située derrière l'ambassade de la Russie, le Trésor public et Kempinski Hôtel, sera construit un grand centre commercial sur la façade fluviale. L'investissement qui entre dans le cadre de la modernisation des berges du fleuve Congo donnera la possibilité de créer plus de trois mille emplois directs et indirects au bénéfice des jeunes congolais.

« Nous nous sommes engagés par rapport au programme de modernisation de la façade fluviale cher au président de la République. Très bientôt, nous serons sur le chantier et nous le réaliserons en moins de cinq ans. C'est un investissement privé, nous souhaitons aller vite », a expliqué El Ghaxy Hussein, un responsable de la société Moka.

L'acte de cession a été posé par le ministre d'Etat, des Affaires foncières et du Domaine public chargé des relations avec le Parlement, Pierre Mabiala, le ministre délégué auprès du ministre des Finances et du Budget, chargé du Budget, Ludovic Ngatsé et le ministre des Transports, de l'Aviation civile et de la Marine marchande, Jean Marc Thystère Tchicaya. Ils ont remis aux investisseurs : le décret de déclassement du site, la version originale de la déclaration de recette, le décret de cession et l'arrêté du prix de cession.

« Je formule le vœu que les projets que vous aviez se développent en respectant les délais. Que s'érige ici bientôt un centre commercial qui sera face au fleuve et qui restaure tout ce qui peut créer de la valeur », a commenté Jean-Marc Thystère Tchicaya.

De son côté, Pierre Mabiala a ajouté : « Si par mégarde vous ne réalisez pas ce projet, l'Etat peut reprendre le bien ou le racheter ».

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X