Maroc: Le DG de l'ICESCO appelle les États membres à promouvoir l'éducation à la paix

Rabat — Le directeur général de l'Organisation du monde islamique pour l'Éducation, les sciences et la culture (ICESCO), Salim Al Malik, a lancé, lundi à Rabat, un appel aux États membres pour promouvoir l'éducation à la paix dans leurs systèmes d'enseignement respectifs.

S'exprimant lors de la deuxième session du programme de l'ICESCO de formation en leadership pour la paix et la sécurité, M. Al Malik a insisté sur l'importance d'introduire des réformes substantielles au niveau des systèmes éducatifs "tout en associant les jeunes générations dans l'élaboration de solutions".

Abordant la vision de l'Organisation dans les domaines de la paix et des jeunes leaders, il a souligné le besoin "pour les décideurs d'être ouverts aux voix et aux idées des jeunes car leur contribution est nécessaire dans le façonnement du monde futur".

L'ICESCO déploie ce programme de formation en partenariat avec le bureau de l'UNESCO pour le Maghreb, la Conférence des ministres de l'Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) et la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES).

Le programme a pour objectif de former et qualifier les jeunes au leadership, en tant que base du changement pour la paix et l'édification des sociétés, et de faire d'eux de véritables ambassadeurs de la paix dans leurs sociétés, en leur fournissant des outils de connaissance à travers des échanges avec des leaders inspirants et des formateurs experts.

Au cours de cette séance d'ouverture, tenue en présentiel au siège de l'Organisation et par visioconférence, la cheffe du département des sciences humaines à l'ICESCO, Ramata Almamy Mbaye, a indiqué que la session de formation offre aux jeunes une plateforme de dialogue et d'échange d'expériences entre les dirigeants, les experts et les jeunes.

Nidal Benali, membre de l'édition 2021 du programme de formation en leadership pour la paix et la sécurité et président du Réseau national des conseils locaux de la jeunesse (Maroc), a souligné qu'il est nécessaire de travailler ensemble pour réaliser la paix et la sécurité, en développant les capacités et compétences des jeunes et en faisant d'eux des citoyens actifs.

De son côté, le secrétaire général de la CONFEMEN, Abdel Rahamane Baba-Moussa, a affirmé qu'il est important d'intégrer la paix, la sécurité et les comportements connexes dans les programmes scolaires, en indiquant que l'enseignement et l'éducation sont la clé de la paix.

Il a, à ce propos, appelé les États et les gouvernements à mettre en place des systèmes éducatifs qui permettent l'apprentissage tout au long de la vie et intègrent l'éducation sur les principes de paix.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X