Seychelles: Un capitaine sri lankais inculpé pour pêche illégale dans les eaux des Seychelles

Le capitaine d'un navire de pêche battant pavillon sri lankais intercepté dans les eaux des Seychelles a été inculpé de pêche illégale tandis que le reste de l'équipage attend son expulsion.

Le capitaine a été inculpé par la Cour suprême mercredi dernier après que son navire, le Godbless Sampath 7, a été intercepté plus tôt ce mois-ci par le navire de patrouille Topaz des garde-côtes des Seychelles.

Il y avait six Sri Lankais à bord du navire repéré à 99 milles marins au sud-est de Mahé, l'île principale, par un bateau de pêche local.

Le capitaine devrait revenir devant le tribunal le 28 juin.

La Seychelles Fishing Authority (SFA) a déclaré lundi à la SNA que le navire avait été escorté jusqu'au port de Victoria sur Mahé, l'île principale, alors qu'une enquête était ouverte.

Il s'agit du troisième navire suspecté de pêche illégale dans les eaux des Seychelles depuis mai de cette année.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, possèdent une vaste zone économique exclusive de 1,4 million de kilomètres carrés, ce qui représente un défi lorsqu'il s'agit de surveiller les activités illégales dans les eaux de la nation insulaire.

Récemment, l'Assemblée nationale a approuvé la ratification d'un accord bilatéral avec les États-Unis pour aider à accroître les capacités de surveillance dans les eaux des Seychelles.

En vertu de l'accord, les Seychelles fourniront leurs ressources par l'intermédiaire de leur ministère de l'Intérieur et des forces de défense du peuple seychellois, tandis que les États-Unis apporteront des actifs, notamment des navires et des avions de surveillance, ainsi que du matériel et du personnel pour renforcer la police dans la région par le biais des garde-côtes des États-Unis et le Department of Homeland Security.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X