Afrique: L'Angola gagne sept places dans l'indice mondial de la paix

Luanda — L'Angola a gagné sept places dans l'édition de cette année de l'Indice Global de Paix, atteignant deux mille dix-sept (2 017) points, ce qui le place à la 80e position, dans un univers de 163 pays.

Selon l'édition de ce mardi du quotidien angolais « Jornal de Angola », qui cite l'Institut pour la paix et l'économie, auteur du document qui classe les « pays sûrs », l'Angola figure dans la catégorie « Jaune ».

Cette catégorie est la troisième parmi « Très élevé », « Élevé », « Faible », « Très faible » et « Sans classement».

Parmi les pays lusophones, l'Angola est le deuxième mieux classé, après le Portugal, quatrième, avec mille deux cent soixante-sept (1 267) points, mais avec une baisse de deux positions par rapport à l'année dernière. La notation pour le classement se fait par ordre décroissant.

Le Brésil maintient la 128ème position dans l'indice passé, dépassé par le Mozambique, à la 103ème position.

En Afrique subsaharienne, l'Angola se classe au 15e rang sur 44 pays, sur une échelle menée par Maurice.

Selon le classement, l'Angola dépasse des puissances comme la Russie, en 154e position, les États-Unis d'Amérique (122) et la Chine (100).

Depuis l'année dernière, le leader du classement est l'Islande et le dernier est l'Afghanistan.

Le GPI 2021 a conclu que le monde est devenu moins pacifique pour la neuvième fois au cours des 13 dernières années, le niveau moyen de paix s'étant détérioré de 0,07 % l'année dernière.

Au total, selon la publication, la paix s'est améliorée dans 87 pays et s'est détériorée dans 73, un fait qui représente un renversement, car les baisses l'emportent généralement sur les améliorations.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X