Egypte: Les églises coptes participent aux souscriptions pour les célébrations de "Aïd al Adha", la fête islamique du sacrifice

Le Caire — La coexistence quotidienne entre les communautés musulmanes et chrétiennes dans les pays à majorité islamique est souvent marquée par des problèmes et des accidents, mais elle est aussi parsemée de gestes de générosité mutuelle et de coutumes codifiées qui expriment attention et respect, surtout à l'occasion des fêtes religieuses respectives.

Cette année également - informent les médias égyptiens comme le site Copts United - plusieurs paroisses coptes, orthodoxes et catholiques, ont participé symboliquement à l'achat de quelques "obligations" offertes par le ministère des dotations religieuses en vue de la "fête du sacrifice" (Eid al Adha), la fête islamique qui, cette année, est célébrée le 21 juillet. En particulier, dans la province de Minya, quatre paroisses ont acheté 13 parts des "obligations sacrificielles" à la section provinciale du ministère des dotations religieuses, pour une valeur de 26 000 livres égyptiennes. Des souscriptions similaires ont été effectuées par la paroisse copte orthodoxe de la Vierge Marie à Abu Kabir, dans le gouvernorat de Sharkia, et par une paroisse copte catholique sur la mer Rouge.

La fête de Al Adha commémore la preuve d'obéissance à Dieu donnée par Abraham, qui était prêt à sacrifier la vie de son fils Isaac, si cela correspondait à la volonté de Dieu. Le sacrifice rituel pratiqué pendant la fête rappelle le sacrifice de substitution effectué avec un bélier par Abraham/Ibrāhīm, qui obéissait totalement à la volonté divine de sacrifier son fils à Dieu, avant d'être arrêté par l'Ange. Dans les communautés islamiques, depuis des temps immémoriaux, diverses formes de collecte d'offrandes ont été développées pour permettre aux familles qui n'ont pas les moyens d'acheter l'animal (généralement un bovin, un mouton ou une chèvre) à sacrifier selon les coutumes rituelles de participer à l'Aïd al Adha.

Plus de: Agenzia Fides

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X