Maroc: La Chambre des représentants adopte un projet de loi relatif au prêt de titres

Rabat — La Chambre des représentants a adopté à l'unanimité, mardi en séance plénière, le projet de loi n° 83-20 portant des dispositions relatives au prêt de titres.

Le projet de loi vise notamment à sécuriser les opérations de prêt de titres qui accordent divers avantages aux acteurs du marché des capitaux, favoriser la liquidité des valeurs mobilières et permettre au prêteur d'augmenter la rentabilité de son portefeuille et à l'emprunteur d'éviter toute défaillance dans la remise des titres.

Parmi les principaux amendements apportés par ce projet figure l'élargissement de l'activité du prêt aux non-résidents et aux prêts de titres étrangers. Il s'agit aussi de l'adoption des contrats-types internationaux en vue d'attirer les investisseurs étrangers et d'améliorer l'attractivité du pôle financier.

Le texte a également pour objectif de sécuriser les opérations de prêt de titres en les soumettant à l'obligation de constitution de garanties financières, tout en exonérant certaines opérations conclues entre des entités du même groupe ou effectuées par certains professionnels lorsqu'ils remplissent les conditions fixées par l'administration.

Ce projet de loi permettra aussi aux personnes physiques d'emprunter des titres sous certaines conditions définies par l'administration sur proposition de l'Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC). Il porte en outre sur la mise en place d'une plateforme multilatérale consacrée au prêt de titres, dont l'opérateur sera habilité par l'AMMC.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X