Congo-Brazzaville: Economie numérique - Baisser la pression fiscale pour favoriser les investissements

Pour développer l'économie numérique en République du Congo, en favorisant l'accès à des services digitaux de qualité à un coût abordable, le législateur devra revoir le coût des taxes fiscales.

La recommandation été formulée lors de la restitution de l'étude sur le modèle de taxation du secteur digital au Congo, le 22 juin à Brazzaville. Initiée par le ministère des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique, cette étude a été réalisée par le cabinet Deloitte et Jonesdays dans la cadre du projet Central african Backbone (Cab).

Au sujet des doubles taxations sur le même chiffre d'affaires, des ajustements structurels sont proposés. L'accélération modérée de la couverture et baisse des prix payés par les consommateurs, l'augmentation de la couverture internet mobile de façon significative en limitant l'impact sur la fiscalité de l'Etat, enfin l'augmentation de la couverture avec un effort de la part de l'Etat, font également partie des recommandations de l'étude.

« L'état des lieux présenté a intégré l'ensemble des parties prenantes. Il nous a permis d'élaborer un modèle économique, outil permettant de déterminer en fonction des décisions politiques l'impact de la pression fiscale qui pèse sur les opérateurs du secteur », a indiqué le consultant, David Guitton.

« S'il y a une volonté politique de baisser la fiscalité, le point suivant sera de déterminer les taxes et redevances les plus utiles à baisser, parce que ce seront celles qui vont générer le plus d'investissements de la part des opérateurs », a-t-il souligné.

Selon le ministre de tutelle, Léon Juste Ibombo : « cette étude relève d'une importance particulière pour le gouvernement. Car le secteur des télécommunications et de l'économie numérique est attendu comme l'un des principaux contributeurs à la richesse nationale. » Il a, par ailleurs, demandé aux cabinets de compléter le rapport afin de permettre au gouvernement d'avoir une vue large sur le sujet, en vue des décisions conséquentes.

Le projet Cab est un projet sous-régional, né de la volonté des chefs d'Etat de la zone Cémac. Il se réalise dans sa deuxième phase avec le concours de la Banque africaine de développement. Les grandes activités du projet consistent en la construction des infrastructures à haut débit.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X