Congo-Brazzaville: Secteur culturel - Le dispositif juridique bientôt renforcé

Dans son adresse le 21 juin devant l'Assemblée nationale, le Premier ministre, Anatole Collinet Makosso, a exprimé la volonté du gouvernement de renforcer le dispositif juridique du secteur culturel et des arts courant les cinq prochaines années.

« Je salue déjà la volonté de donner un statut juridique spécifique à l'artiste congolais. Mais, au-delà de ce statut, il est question de nouvelles législations », a indiqué Anatole Collinet Makosso.

Selon lui le futur cadre juridique du secteur portera entre autres, sur l'encadrement, la valorisation et le développement de la culture et des arts, ainsi que sur les conditions d'éclosion des talents et des professionnels de la culture.

« Dès à présent, tous ceux dont la créativité, l'habileté et le talent ont du potentiel à produire de la richesse et de l'emploi à travers la création artistique trouveront dans notre politique culturelle et de créativité, des ressorts pour leur émancipation. Leur capacité à créer, à renouveler et à partager des valeurs, va accroître le souffle qui développe en chacun de nous la vitalité et redonne du sens à notre identité », a soutenu Anatole Collinet Makosso.

Dans le même élan, le Premier ministre a annoncé que le gouvernement s'engage à lancer dans un proche avenir et en concertation avec les artistes et écrivains, une profonde réflexion sur l'avenir de la culture et des arts au plan national.

En effet, le secteur culturel au Congo mérite de bénéficier d'une attention particulière de la part du gouvernement, dans la mesure où, en tant que socle d'identité d'un peuple, il contribue non seulement à l'unité d'une Nation, mais également à sa prospérité grâce à sa contribution au développement.

« La littérature congolaise, les arts plastiques, le théâtre, la peinture, la musique ont pourtant fait parler du Congo hier, au-delà de nos frontières... Cette richesse culturelle et artistique doit être préservée pour un legs important aux générations futures. Il s'agit désormais de développer des échanges culturels et des activités de production soumis aux règles de marchandisation », a dit Anatole Collinet Makosso.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X