Congo-Brazzaville: Défense - Les Forces armées congolaises rendent hommage à leurs morts

Dans le cadre des festivités des soixante ans des Forces armées congolaises (FAC) et de la gendarmerie nationale, le ministre de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, a déposé le 22 juin à Brazzaville une gerbe de fleurs à la stèle aux morts.

A côté du haut commandement militaire des FAC et de la police, on pouvait noter la présence des ministres de la Sécurité et de l'Ordre public, Raymond Zéphirin Mboulou et de la Culture et des Arts, Dieudonné Moyongo, ainsi que du maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, du chef d'état-major général des FAC, le général de division, Guy Blanchard Okoï.

« En soixante ans d'existence, je crois que dans le domaine du renforcement des capacités, les FAC ont fait des progrès en matière de discipline, d'organisation du travail. C'est vrai que tous les moyens ne sont pas là, mais il y a eu des avancées. Je souhaite qu'on mette à leurs dispositions des moyens qui peuvent leur permettre de travailler aisément », a déclaré Jean Marie Ompebe, membre de la commission défense et sécurité du Sénat.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X