Burkina Faso: Certificat d'études primaires 2021 - 30 570 candidats inscrits au Centre-Nord

Les candidats au CEP du Centre communal "A" se sont dit confiants.

Le gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir Séguéda, a donné le top de départ des examens scolaires des enseignements général et technique, session 2021, le mardi 22 juin 2021, dans la ville de Kaya.

Le lancement des examens scolaires, session 2021, a eu lieu au Centre régional de formation professionnelle (CRFP) du Centre-Nord. Après avoir félicité et encouragé les acteurs de l'éducation et les candidats, les autorités régionales ont ouvert l'enveloppe de l'épreuve « dessin industriel », métier mécanique automobile pour le Certificat de qualification professionnelle (CQP).

Le contenu du sujet parce qu'il n'était pas encore l'heure de composition (6h42mn) n'était dévoilé. Selon la directrice régionale de la Jeunesse et de la Promotion de l'entrepreneuriat du Centre-Nord, Nida Blanche Hien, pour la session 2021, l'ANPE/K a enregistré 402 candidats au CQP dont 223 garçons et 179 filles, répartis dans 7 métiers tels que la mécanique automobile (27) et moto (43), l'électricité-bâtiment (27), la construction métallique (40), la coupe-couture, la coiffure et la menuiserie. «Nous avons aussi accueilli des candidats du Sahel», a indiqué Mme Hien.

Le délagtion a ensuite mis le cap sur le Centre communal "A", où se trouve un seul jury de 8 salles de composition pour 427 candidats au Certificat d'études primaires (CEP). Là-bas, la délégation a visité quatre salles de composition, afin de prodiguer des conseils aux candidats, majoritairement des filles. «Soyez comme si vous êtes dans votre classe et votre maître vient vous administrer un devoir. Il ne faut pas avoir peur. Je vous souhaite un 100% de réussite », a dit le gouverneur du Centre-Nord, Casimir Séguéda. Le coup d'envoi a été donné à 7h 10mn, dans la salle n°1 dudit Centre avec l'ouverture du sujet de Rédaction sans que le public ne découvre le contenu.

Plus d'un millier d'élèves déplacés internes

Selon le directeur régional de l'Education préscolaire, primaire et non formelle du Centre-Nord, Managabamba Maruis Zoungrana, la région a comptabilisé 30 570 candidats dont 17 533 filles et 13 037 garçons contre 27 900 candidats en 2020, soit un accroissement de 9%, malgré le contexte sécuritaire et sanitaire difficile. Parmi ces prétendants, figurent 1737 élèves déplacés internes (963 filles et 774 garçons) et 7 élèves vivant avec un handicap. «Pour cette année, tout se passe à merveille. Il n'y aura ni de session spéciale ni de regroupement, parce que tous les élèves déplacés internes ont été recrutés dès la rentrée scolaire», a souligné M. Zoungrana. Cependant, a-t-il poursuivi, 9 jurys au CEP ont été délocalisés, à savoir 2 dans la province du Namentenga, 3 au Bam et 4 au Sanmatenga.

Les candidats au Brevet d'études du premier cycle (BEPC) ont aussi réussi les encouragements du premier responsable régional. C'est au lycée provincial Moussa-Kargougou de Kaya que la première épreuve de dictée : «Force coloniale» a été dévoilée. Dans son intervention, le directeur régional de l'Education post-primaire et secondaire du Centre-Nord, Adama Belem, a souligné que, pour des raisons de fermeture des établissements scolaires du fait de l'insécurité, le nombre d'inscrits au BEPC, dans sa région, est passé de 17 851 en 2020 à 15 994 en 2021, soit une baisse de 10,40%. Parmi ces candidats, 13 sont des non-voyants localisés au Centre de Boulsa. Tout comme au CEP, certains centres d'examens au BEPC ont été délocalisés. Pour M. Belem, il s'agit des centres de Nagbingou et de Bouroum dans le Namentenga. Toutefois, des innovations ont été apportées pour cette session. A l'entendre, il s'agit de l'implication des directions provinciales dans l'organisation des examens et de l'expérimentation d'un nouveau logiciel dans 2 jurys, à savoir Kaya 1 et Korsimoro 1.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X