Madagascar: Agriculture - L'assurance agricole se concrétise dans le Sud

L'assurance indicielle agricole se met en place dans neuf communes du grand Sud. Un programme initié par le PAM.

Une grande première pour les agriculteurs, dont le rendement est affaibli par la sécheresse et un climat capricieux. Il est désormais possible d'assurer la valeur des intrants achetés et investis contre un faible rendement. Un projet pilote d'assurance indicielle est mené dans neuf communes des districts d'Amboasary et d'Ambovombe, régions Anosy et Androy.

Il s'agit des communes d'Ifotaka, Sampona, Behara, Berano, Tanandava, Maroalomainty, Maroalopoty, Ambovombe et Amboasary. Une cérémonie de remise symbolique des indemnisations a eu lieu la semaine dernière à Amboasary Sud.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) est l'instigateur du projet d'assurance indicielle pour les agriculteurs, dénommé « Aron'ny Fambolena Voatse ». Les ménages que le PAM adhère à l'assurance vont toucher des indemnisations pour les pertes subies suite à des récoltes gâchées par la sècheresse.

L'assurance agricole pour ce projet pilote concerne les pertes subies sur la récolte de maïs de la saison longue. Près de trois mille bénéficiaires réunis au sein des groupements villageois d'Épargne et de crédits dans ces neuf communes sont intéressés par l'assurance agricole.

« L'assurance indicielle offre aux agriculteurs la possibilité d'accéder à des services financiers et de protéger leurs moyens de subsistance en cas de mauvaises récoltes. Les indemnisations reçues leur permettent de réinvestir et poursuivre leur activité en se dégageant un revenu mais également de ne pas détériorer la qualité et leur niveau de consommation » explique un communiqué du PAM.

Approximation

L'assurance indicielle repose sur une approximation des pertes. L'indice utilise les rendements des cultures, les précipitations, la température et la végétation, plutôt que les pertes réelles.

Ni le calcul des indemnisations en rapport avec les pertes approximatives, ni le montant des indemnisations n'ont été révélés, pour des raisons de sécurité personnelle des bénéficiaires. Le montant total global du projet « Aron'ny fambolena Voatse » non plus. Toujours est-il qu'il s'inscrit dans une démarche innovante pour le développement de l'Agriculture.

« Pour un pays composé majoritairement d'agriculteurs, contracter une assurance agricole est loin de faire partie du quotidien des Malgaches. L'assurance indicielle que nous avons mise en place avec le PAM,est aujourd'hui un exemple qui montre que l'assurance est un produit utile et accessible dans le monde agricole » a déclaré la directrice générale de l'Assurance Aro, Lantonirina Andrianirina.

La compagnie d'assurance ayant collaboré avec l'institut de micro-finances OTIV TANA/ SMMEC dans la mise en place du projet. Les agriculteurs seront encore couverts par l'assurance durant la saison Asotry.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X