Congo-Kinshasa: L'Eglise dénonce une justice "corrompue"

Réunis au sein de la Conférence épiscopale du Congo (Cenco), les évêques dénoncent le fonctionnment de la justice et les menaces à la cohésion du pays.

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco)) a récemment tenu sa 58ème Assemblée plénière à Kinshasa. Il a notamment été question de la situation sociopolitique dans le pays.

Au terme de cette réunion, les évêques ont dénoncé "une justice à double vitesse" dans le pays et ont lancé un appel à la cohésion nationale, à la paix et à la justice.

Pour les évêques, "l'appareil judiciaire est exploité actuellement dans le but d'écarter les concurrents politiques. La justice est gangrénée par la corruption et instrumentalisée par le politique."

Dans une interview accordée à la DW, Monseigneur Jean-Bosco Lalo, président national du Conseil des laïcs catholiques de la RDC, revient sur les inquiétudes de la Cenco.

La Commission électorale

Pour les évêques congolais, "l'option de la politisation de la CENI, avec la prédominance de la nouvelle majorité au pouvoir, adoptée au Parlement, ne rassure pas tous les acteurs politiques et sociaux, et ne garantit pas un processus électoral crédible. Ce qui porte les germes de contestation et de crises de légitimité qui fragilisent davantage la cohésion."

La Cenco demande au gouvernement, " d'améliorer sensiblement la loi électorale afin de rassurer la population de la crédibilité des élections en 2023."

La Cenco dénonce aussi l'insécurité et les violences qui endeuillent le pays, plus spécialement le Nord et le Sud Kivu, ainsi que l'Ituri.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: DW

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X