Sénégal: Inauguration du Data Center de Diamniadio - Macky contrôle les données

Le Président de la République, Macky Sall, a procédé hier, mardi 22 juin à l'inauguration du premier Datacenter de niveau Tier 3 du Sénégal.

A cette occasion, il a instruit le gouvernement et toutes les structures de l'Etat à faire héberger, dorénavant l'ensemble des données et plateformes de l'État dans cette infrastructure aux normes et de procéder à la migration rapide des données hébergées à l'étranger ou ailleurs.

«Il faut une synergie des actions. Je ne veux plus voir des institutions nationales développer leurs propres data center qui n'atteindront pas ce standard et ça sera une grosse dispersion de moyens et de synergies ». Cette invite est du Président de la République, Macky Sall qui procédait hier, mardi 22 juin à l'inauguration du data center de Diamniadio. Il soutient que ce centre de données va faciliter aussi bien les services publics que les services privés, les démarches de confections de documents administratifs ainsi que le stockage de la sécurisation des données. « Cela veut dire simplement, on ne peut plus demander à un citoyen de Kédougou de remonter jusqu'à Tambacounda pour chercher un casier judiciaire. Il faut, à travers ce centre de service, que toute l'administration soit connectée», a-t-il souligné.

Insistant sur l'optimisation de cet investissement majeur, il indique qu'à travers le réseau fibre optique haut débit de l'Adie, ce data center sera ouvert à toute l'administration publique mais aussi aux collectivités territoriales ainsi qu'aux universités. «J'instruis le gouvernement du Sénégal, en rapport avec l'Adie à y faire désormais héberger l'ensemble des données et plateformes de l'Etat. Nous devons ainsi procéder à la migration rapide des données hébergées à l'étranger et au niveau national dans les structures non conformes aux standards en la matière», a-t-il fait savoir.

En outre, le Chef de l'Etat a engagé les ministres en charge des finances et de la coopération ainsi que le Ministre de l'économie numérique à veiller à la mutualisation de moyens et de façon générale éviter la création de ressources numériques ayant la même vocation que le data center. Il annonce par ailleurs que la rationalisation des moyens s'appliquera également aux guichets uniques des pôles emploi-entrepreneur. «Avec les plateformes numériques offertes, l'Adie devra travailler de façon étroite avec l'Anpej pour pouvoir harmoniser la base de données à l'emploi». «Il faut que ce travail se fait le plus vite possible. J'aimerais avant la fin du mois de juin que vous me présentiez la base de données qui servira à l'emploi», lance-t-il aux directeurs généraux de l'Adie et de l'Anpej.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X