Congo-Brazzaville: Santé publique - Des réglages avant l'ouverture de l'hôpital général de Patra

A l'issue d'une visite de terrain de l'hôpital général de Patra (Pointe-Noire), le ministre de la Santé et de la Population, Gilbert Mokoki, a évoqué quelques problèmes à régler avant que la structure sanitaire ouvre ses portes aux malades au plus tard au mois de septembre.

« Nous avons constaté que les travaux sont très avancés, mais il y a des problèmes majeurs qui existent, auxquels il faut trouver des solutions », a déclaré le ministre. L'un des problèmes évoqués, en dehors de l'accéssibilité au site hospitalier, est celui de l'électricité. Les appareils ultra-modernes, qui sont déjà installés, ne doivent pas être endommagés par des coupures intempestives. Pour ce faire, il faudrait que l'électricité soit stable.

Par ailleurs, il se pose également des problèmes judiriques qui doivent être réglés. « Un hopital, c'est un corps, il faudrait qu'il y ait des textes qui régissent son fonctionnement. Ensuite, il faudra mettre en place le corps médical et paramédical et un budget pour que, dès qu'on l'ouvre, même s'il y aura une première dotation, qu' il fonctionne au moins six mois sans interruption », a fait savoir le ministre Gilbert Mokoki, faisant état des préalables à régler avant l'ouverture dudit hôpital. En gros, les travaux de construction sont terminés, les équipements installés et les essais techniques sont en cours.

En rappel, l'hôpital général de Patra est un complexe hospitalier moderne d'une superficie de 50 400 m² comprenant un bâtiment principal de 13 000m² divisé en 8 blocs ou unités (chirurgie, maternité, pédiatrie, imagerie, urgences, administration générale).

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X