Sénégal: Doudou Sarr, coordonnateur du M23 - «le Mouvement n'est en compétition avec personne»

23 Juin 2021

En conférence de presse, ce mardi, Doudou Sarr, Coordonnateur du M23, s'est prononcé sur les tentatives de récupération de ce mouvement de lutte qui a 10 ans aujourd'hui. Selon lui, le Mouvement du 23 juin n'appartient à personne ; il est le bien de tout le monde.

Le 10ième anniversaire de la création du Mouvement du 23 juin (M23) sera célébré aujourd'hui mercredi 23 juin 2021. Une célébration qui se fera dans la divergence puisque « Y'en a marre » a décidé de ne pas prendre part à la cérémonie prévue à la place de l'Obélisque. En prélude à cette commémoration, des acteurs dudit mouvement ont tenu une conférence de presse pour remettre les choses dans leur contexte. Doudou Sarr, Coordonnateur du M23, a été formel dans sa déclaration. Selon lui, le Mouvement du 23 juin n'appartient à personne. Il est pour tous les citoyens sénégalais épris de justice et de bonne gouvernance. « Le M23 n'est en compétition ni en rivalité avec personne. Il est pour toutes les filles, tous les fils du Sénégal qui veulent combattre et défendre ce pays. Ce n'est pas M23 contre M2d. Le M23 défend la République du Sénégal », a-t-il souligné pour remettre de l'ordre sur les choses.

M. Sarr a d'ailleurs rappelé que ce jour-là, des Sénégalais et des Sénégalaises se sont levés parce qu'il y avait une pénurie d'eau potable dans le pays, il n'y avait pas d'électricité... D'après lui, Macky Sall et son régime avaient hérité, à l'époque, d'une situation difficile. « On oublie cela souvent, mais c'est du factuel. Lorsque le Président de la République arrivait aux affaires, il était confronté à une situation où il y avait 3,3 millions de demandeurs d'emploi, plus d'un million d'enfants qui avaient l'âge d'aller à l'école, etc. Sur ce combat, il y a progression. Pour la première fois depuis 1960, l'autonomie des ressources budgétaires augmentent. Pour la première fois depuis 1960, il y a indépendance de décision sur l'acquisition de la dette. N'occultons pas les faits », a expliqué le Coordonnateur du M23.

Modiène Ndiaye, membre du M23, a embouché la même trompette. Selon lui, on ne peut pas dire que la démocratie sénégalaise n'évolue pas depuis la naissance du M23 à nos jours. Mieux, il a indiqué que personne ne peut récuser l'appartenance du Président de la République, Macky Sall, au M23. Il M. Ndiaye a révélé que c'est ce dernier qui a lui-même « inventé le sigle ». S'agissant des disparités et de différences notées au sein de la structure, il les déplore, mais a rappelé que « les convictions qui ont donné naissance au M23 sont toujours existantes ». Ce mercredi, un hommage sera encore rendu aux disparus du Mouvement dont Amath Dansokho, Ousmane Tanor Dieng, Mamadou Diop, entre autres.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X