Sénégal: Condamné à six mois assortis du sursis - L'informaticien avait arnaqué Mayoro Faye, le chargé de Com du PDS

23 Juin 2021

C. T. Dia, informaticien, a été condamné à six mois assortis de sursis. Il a été reconnu coupable d'abus de confiance portant sur 6 millions de FCfa au préjudice du chargé de communication du Parti démocratique sénégalais (Pds), Mayoro Faye.

La relation d'affaires et de confiance entre l'informaticien C. T. Dia et le chargé de communication du Parti démocratique sénégalais (Pds), Mayoro Faye, a mal tourné. En décembre 2019, Mayoro Faye avait remis 6 millions de FCfa à C. T. Dia pour lui acheter deux véhicules de type 308 dédiés à la location. Plus tard, ce dernier a convaincu Faye d'acquérir un charriot-élévateur de 5 tonnes en lieu et place des deux véhicules. Comme convenu, Dia s'est rendu en France et a acheté un engin de 3 tonnes au lieu de 5 tonnes. Il l'a livré à Faye en mars 2020, a indiqué, hier, à la barre, C.T. Dia. Par la suite, d'après lui, Faye lui a donné mandat de louer l'engin à une société de la place. Malheureusement, il n'a pas pu faire louer les services de l'engin.

Se faisant, toujours selon la version du prévenu, Faye lui a demandé de vendre le charriot-élévateur pour récupérer son argent. Depuis lors, Dia ne parvient pas à trouver acquéreur. Las d'attendre de rentrer dans ses fonds, le chargé de communication du Pds a porté plainte contre Dia qui a été interpellé et placé sous mandat pour abus de confiance portant sur 6 millions de FCfa. Accusation qu'il a contestée, à la barre où il a soutenu avoir bel et bien livré l'engin à Faye qui a soutenu le contraire. « Je lui avais demandé d'acheter deux véhicules. À la place, il a apporté un charriot-élévateur qu'il ne m'a jamais livré », a contesté le plaignant. Son avocat a abondé dans le même sens notant que le transfert de propriété ou la mutation de l'engin n'a jamais été fait au nom de son client. Le conseil de la partie civile a réclamé un reliquat de 3 millions de FCfa car, le prévenu a déjà versé 3,5 millions de FCfa.

La défense a soutenu que le mis en cause n'a jamais eu l'intention de commettre « une quelconque infraction au préjudice du plaignant qui est son ami ». « C'est une affaire simple qui a mal tourné », a-t-elle plaidé avant de demander la relaxe du prévenu. Dans son délibéré, le Tribunal a condamné Dia à six mois avec sursis et à payer 3,5 millions de FCfa à Mayoro Faye, en guise de réparation.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X