Cameroun: Kribi - Deux pêcheurs portés disparus

L'on est sans nouvelles des jeunes partis en mer depuis le 10 juin 2021. Seule l'épave de leur embarcation a été retrouvée dimanche dernier.

Le soleil lance ses derniers rayons sur la plage du lycée bilingue de Kribi. Depuis le matin, la trentaine de pêcheurs et autres acteurs du secteur de la pêche à Nzami, quartier abritant le lycée bilingue de Kribi, scrutent la mer. Ils attendent le retour de « Papi » et « Okocha », deux pêcheurs bien connus dans la zone. Les deux garçons sont allés à la pêche en mer le 10 juin 2021.

Et selon leur agenda, ils y allaient pour 48 heures. Le duo avait alors mis le cap sur Campo à la frontière avec la Guinée équatoriale. Quelques heures après leur départ et jusqu'à ce jour, la communauté des pêcheurs de Nzami, les familles et les amis des deux pêcheurs sont sans nouvelles d'eux. L'épave de la pirogue utilisée par le duo a été retrouvée le 20 juin dernier à Mpala à 7 kilomètres au Nord de Nzami. Pourtant, les pêcheurs avaient pris la direction du Sud.

Depuis le 13 juin 2021, les pirogues patrouillent l'océan. De jour comme de nuit, on cherche Papi et son compagnon de pêche, Okocha. Si pour certains, l'on pense au naufrage, pour d'autres, les garçons auraient été enlevés. D'autres personnes pensent que les disparus auraient été heurtés par un bateau. Dans la nuit du 14 au 15 juin 2021, un pêcheur témoigne avoir vu un congélateur flotter en mer.

Un autre assure qu'il a vu l'épave de la pirogue vers 17h, le 18 juin. D'après les amis des disparus, Okocha et Papi étaient d'excellents pêcheurs. Ils totalisaient chacun une dizaine d'années dans la profession. Pour leurs collègues qui n'ont pas encore arrêter les recherches, ces deux garçons affrontaient la haute mer. « Ils étaient parmi les rares personnes à pêcher à plus de 20 brasses, soit 30 mètres de profondeur », fait savoir Albert Nziou, l'un des amis des disparus.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X