Sénégal: Mohamed Lamine Manga revisite les luttes d'influences politiques au pays

23 Juin 2021

Malgré son titre «Gouvernance et luttes d'influences politiques au Sénégal (1960-2000) », l'ouvrage part de la proclamation de l'Union française de 1946 jusqu'à l'alternance de 2000 qui validait l'arrivée de Abdoulaye Wade au pouvoir. L'auteur Mohamed Lamine Manga, historien, a choisi la méthodologie de s'appuyer sur les textes pour mieux faire parler les principaux acteurs de la politique sénégalaise et les batailles de positionnement dans le « parti-Etat », ou celui d'opposition.

« Exceller dans le dessin du jeu d'échelle », pour reprendre les mots de Ousseynou Faye, le préfacier de l'ouvrage, c'est ce à quoi s'est attelé Mohamed Lamine Manga, l'auteur de « Gouvernance et Luttes d'influences politiques au Sénégal (1960-2000), paru aux éditions Kala-Hermann. Il pose son regard sur l'héritage colonial et « les innovations dictées par les involutions rythmant l'histoire du Sénégal indépendant avec un jeu politique centré sur la (dé)construction d'un pouvoir d'influence ».

Pourtant le point de départ de l'analyse se situe à l'avènement de la quatrième République française qui va générer une recomposition politique de l'échiquier sénégalais. En effet, à partir de 1946, il y a une transition qui s'opère et elle débouche sur la fin du monopole de la Sfio sur le paysage politique sénégalais. C'est une séquence historique qui va se poursuivre jusqu'en 2000. Pour Mounirou Diallo, enseignant-chercheur au département de philosophie de l'Université Cheikh Anta Diop de Dakar, qui est, avec Babacar Mbaye Diop, coordonnateur des éditions Kala-Hermann, «c'est un texte qui retrace l'histoire symbolique de plus de quarante ans d'indépendance avec les couacs et les intermittences qui ont eu à ponctuer le cursus des politiques sénégalais que sont Léopold Sédar Senghor, Mamadou Dia, Lamine Guèye, Abdou Diouf, Abdoulaye Wade, entre autres».

Méthodologie historique

Pour faire ce travail, l'enseignant-chercheur en histoire va donc s'appuyer sur les figures de proue de la politique sénégalaise de cette époque. L'auteur ne va pas se projeter, il fait le pari de reprendre les textes produits par les personnalités politiques pour mieux les commenter avec comme ligne directrice : le face-à-face permet de faire jaillir la lumière.

« C'est un texte qui apporte des nouveautés de manière significative alors que l'on pensait en avoir fini avec nos indépendances. Mohamed Lamine Manga prend un recul nécessaire après plus de 60 ans d'indépendance pour réinterroger l'histoire avec l'idée qu'aujourd'hui tous les débats se sont tus, beaucoup de protagonistes ne sont plus là. Désormais en face de nous, il n'y a que des textes et l'intellectuel libre peut penser sans un diktat qui pourrait l'empêcher de le faire librement », juge M. Diallo.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X