Gabon: " Il n'y a de vérité et des actes que le temps ne révèle" R E A

La preuve que le mensonge et la manipulation des masses sont les seules armes qui restent à ces prédateurs des fonds publics du Gabon.

1- Vous avez ici la preuve à travers la convention portant avantages fiscaux et douaniers en vue de la construction et l'exploitation d'un grand

marché à Libreville que ce n'est pas le Maire de Libreville qui accorde

des avantages fiscaux aux entreprises qui veulent investir au Gabon. Le document ci-joint fait à Libreville le 16 novembre 2012,identifie

clairement les signataires pour le compte de l'Etat Gabonais, ce que vient

encore d'être confirmé dans un article relatif au Fonds Monétaire

International (FMI) intitulé : « Ce qui coince entre le FMI et le Gabon ».

2- Cette image de la pose de la première pierre par les hautes autorités en

tête desquelles le Premier Ministre Raymond NDONG SIMA prouve à suffisance que la Municipalité de Libreville et l'Etat central ont bel et bien été partie prenante dans la réalisation, sur fonds propres de la multinationale Webcor, de ce joyau africain voulu par ce Grand Homme d'Etat qu'était Omar BONGO ONDIMBA et conduit par NTOUTOUME EMANE Jean François, cette illustre personnalité, ancien Premier Ministre, Maire de Libreville de l'époque, en qui Omar BONGO ONDIMBA avait une entière confiance avec d'autres personnalités pour la réalisation des grands projets ; notamment pour conduire les accords

de Paris qui avaient ramené la paix et sérénité dans notre pays, la création de la Compagnie Internationale Air Gabon "notre perroquet vert" qui a fait la fierté du Gabon et de l'Afrique toute entière.

Il n'y a de vérité et des actes que le temps ne révèle, comment peut-on vouloir duper le peuple gabonais tout le temps ? Comment peut-on Continuer à prospérer dans le mensonge et la cabale afin de salir les honnêtes personnalités qui ont rendu des grands services à notre cher et beau pays ?... Mais que ces cyniques prédateurs des deniers publics qui ont jeté le Gabon par terre sachent une seule chose, comme le disait Abraham LINCOLN « on peut tromper une partie du peuple tout le temps et tout le peuple une partie du temps, mais on ne peut pas tromper tout le peuple tout le temps ».

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X