Cameroun: Matériels didactiques - La fin de la cacophonie

Les cahiers, dictionnaires et tous les équipements d'apprentissage scolaire sont au cœur de la première session d'homologation organisée hier par le Conseil national d'agrément.

Des cahiers aux effigies de stars du football, des planches animalières avec des espèces inexistantes au Cameroun ou encore des dictionnaires non recommandés pour les apprenants d'un certain niveau. L'offre en outils d'apprentissage est abondante, variée et surtout éloignée des exigences pédagogiques et des réalités locales. Le Conseil national d'agrément des manuels scolaires et des matériels didactiques (Cnamsmd) veut voir clair dans tout ce que les élèves utilisent, en dehors des manuels exigés. L'instance a organisé la première session d'homologation du matériel didactique hier à Yaoundé. Autour de la table, des responsables venant du secteur de l'éducation (Minedub, Minesec, Injs), de l'entreprenariat (Minpmeesa), mais aussi de la réglementation des produits sur le marché (Mincommerce, Anor).

Le Conseil décide de mettre les pieds dans le plat pour résoudre trois problèmes. Primo : les ouvrages de référence disponibles sur le marché. « Beaucoup d'éditeurs mettent en circulation des dictionnaires et d'autres ouvrages de grammaire, de conjugaison, entre autres, qui ne font plus partie du package obligatoire de l'apprenant. Du coup, les parents se procurent des documents qui ne répondent pas toujours aux besoins réels de l'enfant », a déploré le Pr. Marcelin Vounda Etoa, secrétaire permanent du Conseil. Secundo : les cahiers. Le Conseil veut veiller à la qualité des messages véhiculés sur les couvertures, établir les volumes et les types de cahiers exigibles en fonction de la densité des matières enseignées. Il entend également encadrer la fixation des prix des cahiers, prix non homologués jusqu'à ce jour. Tertio : tous les autres outils d'apprentissage utilisés dans les écoles, lycées et collèges.

La réforme visée à travers ces travaux cible d'abord les élèves. Il s'agit de trouver des matériels didactiques adaptés à leurs niveaux d'apprentissage et en conformité avec l'Approche par les compétences (Apc). Il y a ensuite les matériels didactiques collectifs à acquérir par les établissements. Pendant deux jours, le Conseil va examiner deux catégories. Pour l'enseignement maternel et primaire, les discussions vont porter sur les jeux éducatifs, les planches murales constituées d'animaux et de fruits, les supports pratiques/images, ainsi que les autres matériels individuels. Concernant l'enseignement secondaire, un accent sera mis sur le type de cahiers à utiliser, en définissant les normes et le rapport qualité/prix. « Nous entendons soumettre une liste exhaustive de matériels didactiques aux ministres en charge de l'Education de base et des Enseignements secondaires », a souligné Jean-Paul Komon, président du Conseil. Ces matériels didactiques ne seront pas exigés avant la prochaine année scolaire.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X