Cameroun: Libération des trottoirs - Place nette !

Le maire de la ville et le préfet du Wouri ont effectué une descente sur le terrain hier pour évaluer l'effectivité de l'opération au boulevard Ahmadou Ahidjo.

« M. le maire, je respire ! ». Exclamation d'un pharmacien installé au Boulevard Ahmadou Ahidjo, constatant avec joie la libération du trottoir et de la chaussée devant ses installations ce 22 juin. A raison. Ça circule à nouveau sur ce boulevard habituellement bondé. Après les études et les concertations avec les principaux acteurs, l'opération de libération des trottoirs est passée à sa phase d'implémentation ce 22 juin dès 3h du matin.

Les équipes techniques et la police municipale de la Cud ont procédé au ramassage des étals de vendeurs et commerçants installés sur les trottoirs et la chaussée du boulevard. En mi-journée, le maire de la ville, Dr Roger Mbassa Ndinè et le préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, sont descendus sur le terrain pour évaluer l'effectivité de cette mesure visant à assainir la ville. Ils ont pu constater, avec satisfaction, la libération des trottoirs et de la chaussée au « Marché chinois » et tout le long de la rue, du lieu-dit « Douche » au carrefour « Soudanaise ». « Nous constatons que les choses se déroulent normalement. Il en sera désormais ainsi. On ne peut pas être commerçant et rester dans la rue. Ils ne sont pas des enfants de la rue ! », a martelé l'autorité administrative.

Au sujet des appréhensions en lien avec la pérennité de l'opération, la réponse du maire est sans équivoque. Les contrevenants feront face à la loi. Dr Roger Mbassa Ndinè a annoncé un train de mesures prises par ses soins, les autorités administratives ainsi que les forces de l'ordre. Notamment le renforcement des effectifs de la police municipale et une présence policière permanente sur ces sites.

« Nous ne caresserons plus ceux qui vont s'entêter à rester sur les trottoirs et la chaussée dans le sens du poil », a-t-il déclaré. L'opération « Restituer les trottoirs aux piétons » comprend plusieurs composantes, dont : la libération progressive des trottoirs et autres emprises du domaine public occupés par diverses activités informelles dans les sites pilotes d'Akwa (Boulevards de la Liberté, de la République et Ahmadou Ahidjo), Bonanjo et Bonapriso. L'autre phase concerne l'aménagement urbanistique et paysager de ce projet. Cette phase vise l'aménagement des trottoirs continus et pistes cyclables, y compris la réhabilitation des caniveaux et la promotion des modes de mobilité douce, l'aménagement des espaces pouvant accueillir des activités commerciales, culturelles, touristiques et de loisirs, ainsi que la préservation de l'environnement. L'opération sera étendue à toute la ville. Pour le maire, Douala ne doit plus ressembler à un marché à ciel ouvert. L'objectif à terme est de faire de Douala une ville où il fait bon vivre.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X