Cameroun: « Les contraintes financières amènent des modifications »

interview

Thérèse Pauline Manguele, secrétaire général de la Ligue de football féminin du Cameroun.

Comment comprendre la programmation tatillonne des matches de la Guinness Super League ?

Le calendrier initial prévoyait la fin du championnat au mois d'avril 2021. Or, la date de démarrage fixé à début octobre n'a pas été respectée à cause des exigences inhérentes à l'exécution du contrat avec le sponsor Guinness. Puis suivront toutes les autres contingences que rencontrent parfois les organisations sportives. Il faut relever que le format retenu pour la Guinness Super League était une poule unique. Logiquement, la cadence des matches prévoit la programmation d'une journée chaque semaine.

Pourquoi cette organisation n'est-elle pas respectée ?

Malheureusement, les contraintes financières amènent souvent le secrétaire général, fort des dispositions de l'alinéa 2 de l'Article 33 que lui confèrent les Règlements, à modifier le calendrier, pour permettre à un club du Nord ou du Sud à aller jouer deux ou trois matches à l'extérieur. En ce moment, à titre illustratif, Awa Fc se trouve dans le Septentrion où il doit livrer trois matches d'affilée avant de regagner à nouveau sa base. Dès lors que les modifications se font dans l'intérêt des clubs, nous pensons que c'est un bon calendrier pour ces acteurs qui sont les premiers concernés.

Y a-t-il des chances pour que d'ici à la fin du championnat les choses rentrent dans l'ordre ?

Bien sûr que tout rentrera dans l'ordre. Les clubs du Septentrion reçoivent actuellement ceux du Grand Sud descendront pour livrer leurs matches en retard contre ces équipes. Nous rassurons par conséquent les partenaires de la Ligue que tous les matches se joueront conformément au calendrier. Les programmations étant publiées graduellement, il leur revient de suivre l'évolution effective des clubs sur le terrain

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X