Togo: Des auteurs du spectaculaire braquage à armes lourdes de 2014 à l'Aéroport de Lomé interpellés à Momé-Hagou !

Après sept ans sans être inquiétés, quatre individus qui, d'après la gendarmerie togolaise, seraient impliqués dans le braquage de l'Aéroport international Gnassingbé Eyadéma de Lomé le 28 septembre 2014, sont interpellés. Et où ?

Des informations communiquées par la Direction générale de la gendarmerie togolaise, ces malfrats qui seraient membres d'un réseau international de braqueurs ayant des ramifications jusqu'au Bénin voisin, ont été arrêtés à Mome-Hagou, dans la préfecture de Vo. Et ceci, à la suite des investigations ouvertes depuis leur forfait. « Quatre (4) individus impliqués dans le braquage de l'aéroport de Lomé en 2014 et membres d'un réseau international de braqueurs basé au Bénin ont été interpellés le 12/06/21 par la Gendarmerie Togolaise à Mome-Hagou dans le Vo », indique donc la Gendarmerie togolaise à travers un tweet.

Pour information, le braquage en question que l'on a qualifié de tout temps de l'un des braquages les plus spectaculaires jamais orchestré au Togo, du fait que les auteurs étaient munis d'armes lourdes et avaient osé prendre d'assaut l'Aéroport international Gnassingbé Eyadéma de Lomé, en pleine journée, avait eu pour cible, des commerçants en partance pour la Chine, et avait coûté la vie à deux personnes dont un gendarme, fait plusieurs blessés, alors que les malfrats se sont évaporés dans la nature sans être vraiment inquiétés, avec la somme de plus de deux (2) milliards de francs CFA.

Plus de: Télégramme228

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X