Congo-Brazzaville: Education - L'Ecole d'Onianva débaptisée du nom de Séraphin Tsokini

Le Conseil départemental des Plateaux a débaptisé l'école primaire d'Onianva, dans le district de Ngo, du nom de l'inspecteur Séraphin Tsokini. La cérémonie a eu lieu samedi 19 Juin en présence du fils du défunt, le Pr Dieudonné Tsokini.

Dans son mot de circonstance, le Pr Dieudonné Tsokini a édifié l'assistance sur les motivations et la teneur de ce projet de débaptisation de ladite école qui venait de bénéficier d'un nouveau bâtiment construit par la « Fondation laissez vivre le Congo ».

Le mérite de l'action de notre père, a-t-il déclaré, tient de la nature de son parcours ayant débuté en 1948 dans différentes localités du département des plateaux, notamment comme enseignant à Lagué en 1948 ; à Ngoulonkila en 1952 ; à Ngo en 1958 ; à Onianva en 1960 et à Gamboma en 1962.

Il a exercé également comme Surveillant général au Collège d'enseignement général d'Abala, en 1969 et de Gamboma en 1971. Sa carrière va se terminer, toujours en qualité de surveillant général, à Brazzaville, au lycée de la Révolution, en 1984.

Il s'agit là, à n'en point douter, d'une carrière riche et dense qui lui a valu la reconnaissance de la République en le décorant dans l'Ordre du dévouement congolais en 1966. Une carrière qui, à l'évidence, à l'instar des autres serviteurs de l'éducation, comme lui, mérite d'être auréolée et placée au panthéon de l'école congolaise, tout au moins au niveau micro- national, territorial ou départemental.

« Une carrière qui a marqué plus d'un élève, et nous en avons eu un témoignage éloquent et remarquable d'un de ses anciens élèves d'Onianva qui en garde une image positive d'un père et d'un bon maitre d'école. J'en ai tiré le meilleur parti en m'identifiant à lui, puisque je suis devenu, à mon tour, enseignant », a-t-il indiqué sous couvert d'anonymat.

Plus qu'un devoir de mémoire, c'est plutôt, pour la communauté éducative et les officiels administratifs réunis à l'occasion solennelle de la débaptisation de l'école, a indiqué Dieudonné Tsokini, notamment ceux de la circonscription scolaire de Ngo, un devoir de reconnaissance infinie de l'œuvre d'un homme modestement voué à la cause de l'école congolaise.

A La Une: Education

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X