Tunisie: Perspectives | Ne pas diaboliser les hommes d'affaires

23 Juin 2021

Les hommes d'affaires tunisiens ont participé dans une large mesure à bâtir l'économie du pays en investissant des sommes faramineuses pour créer des projets dans toutes les régions du pays.

Cependant, au fil des ans, certains hommes d'affaires ont dévié du droit chemin et ont commis certaines infractions comme celle qui concerne la fuite fiscale, privant l'Etat de revenus importants pour la trésorerie. D'autres ont pu bénéficier de crédits bancaires sans penser à les rembourser, ce qui a mis les banques dans des situations embarrassantes.

Mais cela n'est pas une raison pour mettre tous les hommes d'affaires dans le même sac ou les diaboliser.

Ce sont des Tunisiens et ils ont droit de vivre loin de tout soupçon pointé vers eux.

D'autant plus que ces chefs d'entreprise font travailler des milliers de travailleurs, tous secteurs confondus. Cependant, la situation devrait être assainie, une bonne fois pour toutes, en invitant les hommes d'affaires dont la situation n'est pas encore régularisée envers l'administration fiscale ou le secteur bancaire, à payer leur dû même par facilités ou par tranches afin de clore ce dossier qui a pris des dimensions démesurées. Ainsi, les hommes d'affaires pourraient continuer leur activité sur des bases solides en éloignant les interprétations erronées faites de part et d'autre. Il est temps d'ouvrir ce dossier et d'inviter tout homme d'affaires qui a un contentieux avec l'Etat à régulariser sa situation. Et nous sommes persuadés que les personnes visées sont armées d'une bonne volonté et accepteront volontiers de payer les sommes revenant à l'Etat.

La conjoncture économique actuelle, marquée par le covid et les défis qui pointent à l'horizon, exige que les pouvoirs publics examinent le dossier en fournissant toutes les facilités pour les hommes d'affaires qui ont exprimé leurs dispositions de payer l'argent qui revient à l'Etat. Ainsi, ces promoteurs pourraient surmonter les difficultés auxquelles ils font face et continuer leur activité dans la sérénité.

La Tunisie a besoin de tous ses enfants qui doivent mettre la main à la pâte pour construire le pays qui a besoin encore de plusieurs projets dans les domaines de l'infrastructure, des équipements collectifs et des biens à valeur marchande pour l'exportation et la consommation locale.

Et ces projets ne peuvent être montés que par les hommes d'affaires, libres de leurs mouvements et bénéficiant du droit de voyager à tout moment et de tous leurs droits civiques. Le dossier des hommes d'affaires ne peut pas rester éternellement en suspens. Certaines personnes malveillantes ont profité de la situation pour publier des rumeurs et des informations erronées au sujet des hommes d'affaires dans les réseaux sociaux, et ce, dans le but d'attirer l'attention des internautes. Ces rumeurs contribuent à noircir l'image de marque des hommes d'affaires dont plusieurs sont pourtant disposés à rendre des comptes à qui de droit et à régulariser leur situation.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X