Algérie: Brahmia - "Le MCA fera tout pour bénéficier du stade de Douéra"

Alger — Le président du Conseil d'administration de la SSPA "Le Doyen" Amar Brahmia a déclaré mercredi que sa direction allait renouveler sa demande pour domicilier le MC Alger au stade de Douéra, dont les travaux de réalisation sont en cours.

"On fera tout pour bénéficier du stade de Douéra. Nous allons renouveler notre demande pour être domicilié dans cette enceinte. Nous préférons jouer à Douéra plutôt qu'à Baraki, en raison de sa proximité avec les fiefs de nos supporters", a-t-il indiqué en conférence de presse à Alger.

"Le MCA s'apprête à boucler 100 ans d'existence, pleins de consécrations. Peu d'équipes peuvent faire ce que le Mouloudia a réalisé depuis sa création. Les supporters souhaitaient un titre cette saison pour célébrer l'anniversaire, mais on ne voit pas les choses du même angle. En tant que dirigeants, la célébration rime avec les sacrifices de nos aînés, ceux qui ont créé le club et ceux qui se sont succédé à sa tête", a ajouté le premier responsable du club algérois.

Et d'enchaîner : "Le MCA a réalisé d'excellents résultats, dans toutes les disciplines. Je suis fier d'appartenir à cette famille. Nous sommes fiers de ceux qui avaient permis au club de décrocher sa première étoile africaine (en 1976, ndlr), à leur tête Hamid Zouba, à qui on souhaite prompt rétablissement".

"Un projet sportif sera soumis à l'AG en septembre"

Se projetant dans l'avenir du MCA, Amar Brahmia a révélé l'existence d'un "projet sportif" qui sera présenté aux membres de l'Assemblée générale (AG) en septembre prochain.

"Les résultats sont le degré de réussite de n'importe quel club. Je sais que nos supporters ne sont pas satisfaits du bilan de cette saison, même nous d'ailleurs. Nous allons chercher à hisser le niveau, rassembler et mettre fin à la désunion. Dans ce sens, nous allons présenter un projet sportif à l'AG et aux propriétaires du club, qui s'étale sur une période de 4 ans. L'objectif est de redorer le blason de ce club".

En matière de gestion, et faisant dans le mea culpa, Brahmia a reconnu des "erreurs" commises par le bureau actuel et l'ancienne équipe dirigeante.

"Nous devons apprendre de nos erreurs et celles commises par nos prédécesseurs. Comme début, nous allons changer le siège du club, actuellement on est logés dans une sorte de grande maison, ce qui est inacceptable. On n'est pas ici pour nos intérêts personnels, tout le monde doit rendre des comptes pour son rôle. Les conditions actuelles ont forcément des explications, mais il faut l'admettre : on n'a pas été à la hauteur de ce club".

Enfin, Brahmia est revenu sur la situation financière du club : "Mon prédécesseur (Abdenacer Almas, ndlr) avait bénéficié de 20 milliards de centimes pour gérer le club. Le MCA n'est pas comme les autres, tout ce qui se dit concernant un prétendu octroi d'un gros budget est faux. La plupart des clubs ont leurs propres terrains d'entraînement, contrairement au Mouloudia, chose qui nous oblige à payer des factures pour s'entraîner à Aïn Bénian et jouer au stade du 5-Juillet".

"Nous allons faire en sorte d'en finir avec les trous financiers, et avec la plus grande rigueur. Pour commencer, on doit étudier de nouveau les anciennes factures. Nous allons nous opposer fermement à celui qui ose falsifier des documents pour remplir ses poches".

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X