Libye: Conférence Berlin 2 - L'Algérie dénonce les violations de l'embargo sur les armes en Libye

Berlin — Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a dénoncé, mercredi, à Berlin en Allemagne, "les violations continues de l'embargo de l'ONU sur les armes en Libye et le retard dans le retrait des mercenaires et forces étrangères", relevant que "l'Algérie est directement et immédiatement touchée par les événements qui se déroulent à proximité de ses frontières".

"Nous sommes extrêmement peiné par les violations continues de l'embargo des Nations Unies sur les armes ainsi que par les retards persistants dans le retrait des forces étrangères et des groupes armés, y compris des mercenaires. En tant que voisin immédiat, nous sommes directement et immédiatement touchés, plus que quiconque, par les événements qui se déroulent à proximité de nos frontières", a souligné M. Boukadoum dans son allocution devant les participants à la Conférence de Berlin 2 sur la Libye.

Pour le chef de la diplomatie algérienne "cette situation ébranle la crédibilité de l'ONU, et soulève de sérieuses questions quant à notre engagement collectif : quel message envoyons-nous aux parties libyennes ? Pourquoi le Conseil de sécurité de l'ONU est-il incapable de traiter les violations répétées et flagrantes de ses propres résolutions ?"

Et de poursuivre "Je saisis cette occasion pour réitérer notre appel à tous les acteurs extérieurs impliqués dans le conflit à réaffirmer leur engagement envers les conclusions de la Conférence de Berlin et à s'abstenir de nourrir la division et l'effusion de sang en Libye. Nous les exhortons à faire partie de la solution et non pas de la compliquer".

Plus de: Algerie Presse Service

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X