Algérie: Benabderrahmane prend part aux travaux des assemblées annuelles de la BAD

Le ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, prend part du 23 au 25 juin en cours aux travaux des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), en sa qualité de Gouverneur pour l'Algérie auprès de cette institution continentale, a indiqué mercredi un communiqué du ministère.

"Dans le cadre de la poursuite de sa participation aux Assemblées Annuelles des Institutions Financières Internationales, le ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, prend part du 23 au 25 juin aux travaux des Assemblées annuelles du Groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), qui se tiennent par visioconférence, en sa qualité de Gouverneur pour l'Algérie auprès de cette institution continentale", a précisé la même source.

Pour sa part, le président du Groupe de la BAD, Dr Akinwumi A. Adesina, est revenu dans son allocution sur le contexte difficile dans lequel son institution opère ses activités, marqué par la pandémie du COVID-19 et sur les défis à relever en matière de financement du développement, pour contrebalancer les effets néfastes de ce choc exogène, a souligné le communiqué.

Le président de la BAD a rappelé, à ce titre, les actions engagées par son institution dans des secteurs considérés comme stratégiques figurant parmi les priorités du continent africain, notamment les secteurs de l'eau et de la santé, en précisant que "son action est engagée en direction d'une meilleure intégration au niveau continental pour contribuer à augmenter la croissance du continent, accroître sa compétitivité, améliorer le climat des affaires, et développer les investissements et les chaînes de valeur régionales et continentales".

Le président de la BAD a saisi, cette opportunité, pour revenir sur la récente distinction de son institution en tant que "meilleure banque financière multilatérale du monde pour 2021", prix décerné par le magazine américain Global Finance, en reconnaissance de ses interventions, notamment sa réaction rapide à la pandémie de COVID-19 et le rôle pionnier qu'a joué le Groupe de la Banque sur le marché mondial des obligations sociales".

Lors de la première session de ces Assemblées annuelles, les Gouverneurs ont examiné et approuvé les rapports statutaires liés aux activités du Groupe de la BAD, au titre de l'exercice 2020, a fait savoir le ministère des Finances.

Dans ce cadre, le Groupe de la Banque a "été encouragé à intensifier sa collaboration avec d'autres partenaires de développement, régionaux et internationaux, afin de proposer des solutions innovantes à même d'atténuer l'impact économique et social sévère de la pandémie sur les pays membres régionaux, y compris l'intégration rapide de l'Afrique et sa transformation économique et sociale".

Cette rencontre a constitué, également, une occasion pour "féliciter la Banque pour avoir adopté les mesures adéquates ayant assuré la continuité de ses opérations, malgré les perturbations causées par la pandémie, tout en l'encourageant à prendre des mesures supplémentaires visant à optimiser et à renforcer sa capacité financière, notamment l'adoption de solutions innovantes, pour assurer la viabilité financière à long terme du Groupe de la Banque", a noté le communiqué.

"En termes de réformes, le Groupe de la Banque a été appelé à approfondir davantage ses réformes institutionnelles et structurelles, afin d'améliorer la gestion des ressources humaines et de renforcer le perfectionnement professionnel de son personnel en vue d'accroître sa productivité globale et sa performance", a-t-on souligné de même source.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X