Mauritanie: Les avocats d'Abdel Aziz crient à l'acharnement

L'ancien président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a été mis en détention préventive. Pour le pouvoir, il est un citoyen qui doit répondre de ses actes.

Mohamed Ould Abdel Aziz, ancien président mauritanien de 2008 à 2019, est poursuivi pour blanchiment d'argent et enrichissement illicite.

Avant sa détention préventive, Ould Abdel Aziz était placé en résidence surveillée avec obligation de se présenter trois fois par semaine à la police. Ses déplacements à pieds sur environ trois kilomètres vers la direction de la sûreté occasionnaient des attroupements et quelques altercations avec la police.

Un ancien président qui dérange ?

Les avocats de l'ancien président estiment qu'il est poursuivi pour des motifs politiques.

"On ne peut pas imposer à quelqu'un, tout simplement parce qu'il est mis sous contrôle judiciaire, de ne pas s'exprimer, ne pas donner ses opinions, de ne pas convoquer la presse, de ne pas appartenir à un parti politique... c'est le grief fait à Ould Abdel Aziz" déclare Maitre Taleb Khiyar.

Le parti Ribat, dont Ould Abdel Aziz est membre, affirme aussi qu'il s'agit d'un acharnement politique contre un homme qui dérangerait le pouvoir actuel.

Du côté du pouvoir, on se refuse à tout commentaire sur un dossier en cours devant la justice.

Les bien découverts et saisis par l'enquête financière dans l'affaire d'Ould Abdel Aziz sont estimés par le parquet à 40 milliards d'ouguiyas, environ 100 millions d'euros. Le parquet avait précisé que cette somme ne concerne que les biens déjà saisis en Mauritanie.

Où est détenu Mohamed Ould Abdel Aziz ?

Mohamed Ould Abdel Aziz n'est pas détenu à la prison civile de Nouakchott. Ses avocats ont cependant une idée de l'endroit où il aurait été incarcéré.

"Nous ne savons pas exactement où il est détenu", explique maitre Khiyar. Mais, ajoute-t-il : "il est d'usage, dans ce genre de situation que l'on maintienne l'intéressé à la Direction générale de la police, ou quelque part pour les mesures liées à la Covid-19, avant de l'envoyer dans son lieu de détention définitif", explique Maitre Taleb Khiyar.

De la détention préventive, Mohamed Ould Abdel Aziz, qui est aussi ancien président de l'Union africaine, pourrait être donc renvoyé devant un tribunal pour un procès.

A La Une: Mauritanie

Plus de: DW

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X