Sénégal: Coach des Lionnes - La Fédération privilégie la continuité en misant sur Yacine Messaoudi (président)

Dakar — La Fédération sénégalaise de handball (FSH) souhaite le recrutement du technicien français Yacine Messaoudi pour coacher les Lionnes et continuer son projet de construction d'une sélection féminine compétitive au niveau continental, a expliqué son président Seydou Diouf.

"Depuis trois mois, nous avons travaillé avec lui pour le familiariser avec les joueuses et la sélection", a dit le président de la FSH, précisant que le technicien de 39 ans a pris part à la préparation et à la phase finale du dernier championnat d'Afrique des nations, qui a pris fin le 18 juin dernier à Yaoundé (Cameroun).

Selon Seydou Diouf, Yacine Messaoudi est "un profil intéressant", qui a l'avantage d'être "un technicien de haut niveau et aussi un formateur".

Frédéric Bougeant, précédent coach des Lionnes, "aurait eu du mal à se libérer pour les stages des Lionnes lors des semaines internationales", compte tenu de ses engagements en France où il entraîne la JS Cherbourg.

Aussi a-t-il été décidé de choisir un technicien qui continuerait son œuvre, selon le président de la Fédération sénégalaise de hand-ball.

Même si la campagne sénégalaise à Yaoundé "a été un échec", l'équipe sénégalaise "reste compétitive et seule la capitaine Awa Diop Fall a décidé d'arrêter", a indiqué Seydou Diouf.

"A un ou deux éléments près, nous aurons le même groupe, donc il faut continuer cet objectif qui est de gagner la CAN, et après le raté des championnats, il faut se donner l'ambition de gagner 2022 chez nous", a insisté le président de la FSH.

S'agissant de la campagne de Yaoundé, "il est clair que c'est un échec qui s'explique par plusieurs facteurs dont l'absence de notre gardienne Hadatou Sacko", a ajouté Seydou Diouf.

Une autre raison tient à l'option prise par l'entraîneur "de faire tourner lors du 3-ème match pour avoir des joueuses fraîches et disponibles pour le quart de finale", a analysé M. Diouf.

"Nous avons des filles ayant terminé en fin mai leur championnat pour enchaîner sur la préparation et le championnat d'Afrique, donc il fallait penser à la quête de fraîcheur et penser à notre adversaire qui devait jouer deux matchs contrairement à nous", a-t-il souligné.

"Malheureusement, l'option n'a pas marché et il faut l'assumer et se projeter vers le futur", l'objectif étant de "réussir un très grand championnat à Diamniadio et de remporter le titre continental", à domicile l'année prochaine.

Au finish, le Sénégal n'a pas atteint ses objectifs dont la qualification aux Championnats du monde, "mais c'est le sport, il faut l'accepter", a poursuivi le président de la FSH.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X