Sénégal: 31e édition journée de l'enfant africain (Jea) & 33e semaine nationale de l'enfant (Sne) - Placer le bien-être des enfants au cœur des politiques de développement

La Journée internationale de l'enfant africain (JEA), célébrée chaque 16 juin en Afrique, en commémoration du massacre des enfants de Soweto le 16 juin 1976 consacre le lancement, au Sénégal de la Semaine nationale de l'enfant (SNE). Pour cette 31e édition de la JEA, correspondant à la 33e SNE, le ministère de la Justice et celui de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection de l'enfant ont réuni 900 enfants venus d'horizons divers hier, mardi 22 juin 2021, au CICES à Dakar.

La cérémonie officielle de la 31e édition de la Journée de l'enfant africain (JEA) s'est tenue hier, mardi 22 juin 2021, à la salle de l'Unité africaine du CICES à Dakar. En effet le thème de cette année est : «30 ans après l'adoption de la Charte : accélérons la mise en œuvre de l'agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants».

Cette cérémonie qui clôture la 33e édition de la Semaine nationale de l'enfant (SNE) au Sénégal s'est passée en mode communion avec 900 enfants venu des 14 régions du pays. Mamadou Khalil Ba, le chargé de la Promotion des droits des enfants au ministère de la Justice, à l'issue de la visite de l'exposition faite par les enfants au CICES, s'est dit «très satisfait de voir les réalisations des enfants, malgré les difficultés qu'ils endurent. Tout cela pour dire que l'Etat du Sénégal, à travers les ministères de la Justice et de la Femme, est entrain de faire un excellent travail pour la promotion et la protection des droits des enfants.

C'est une fierté pour nous aujourd'hui. Avec ce que nous venons de voir, nous aurons plus de motivations pour faire en sorte que les droits des enfants soient préservés mais aussi faire en sorte qu'ils aient de l'épanouissement dans leurs vies» laisse-t-il entendre. S'agissant toujours des efforts du gouvernement, il rappelle qu'à travers quelques lois comme la criminalisation du viol et de la pédophilie, «l'Etat fait de son maximum pour dissuader les violences faites aux personnes vulnérables notamment aux femmes et aux enfants». Il y aussi le nouveau Programme de modernisation pour l'éducation surveillée du ministère de la Justice qui, en réalité, «a pour objectif non seulement d'augmenter les moyens pour s'occuper des problèmes des enfants pour leurs épanouissement mais aussi de mettre en place un cadre juridique et légale pour la promotion et la protection des enfants», conclut-il.

Pour rappel cette cérémonie marque la fin des activités menées dans le cadre de la 33e Semaine nationale de l'enfant lancée le je 16 juin dernier qui coïncide avec la 31e Journée d'enfant africain dont le thème de cette année est : «30 ans après l'adoption de la charte : accélérons la mise en œuvre de l'agenda 2040 pour une Afrique digne des enfants».

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X