Sénégal: Lutte contre le coronavirus - La communication et l'engagement communautaire contre la «remontada» de virus

Malgré les nombreuses stratégies mises en place par le Sénégal pour amener la population à se faire vacciner contre lacovid-19, une remontée de cas non moins négligents est notée au cours de ce mois dejuin.Pourpareràune3èmevaguequisedessine, le service national de l'éducation et de l'information en santé a initié depuis lundi un atelier sur la communication et l'engagement communautaire

Depuis plus de deux mois, un relâchement est noté dans la lutte contre le coronavirus au Sénégal. L'Etat tout comme les Sénégalais font comme si la maladie n'existe pas. Le slogan du président de la République, Macky Sall «apprendre à vivre avec la maladie» est devenu une leçon sue par la majorité des citoyens qui sortent sans protection et sans respect des mesures barrières dans les rassemblements. Une situation qui a favorisé une «remontada» de cas de Covid dans le pays au cours de ce mois.

Malgré l'alerte de l'Organisation mondiale de la santé qui a constaté cette même situation dans plusieurs pays africains, craint pour une troisième vague qui risque d'être plus foudroyante que la première et la deuxième en cours si les autorités ne s'activent pas pour barrer la route à cette flambée de cas. Au Sénégal, l'accent est mis sur la stratégie vaccinale et l'engagement communautaire afin de faire face à la réticente de la population concernant la prise des doses. Et c'est dans ce cadre qu'un atelier sur la communication et l'engagement communautaire a été organisé par le Sneips. «Il nous faut des actions innovantes afin d'amener les Sénégalais à aller se faire vacciner afin d'amoindrir les risques de Covid», a laissé entendre le nouveau pensionnaire du service national de l'éducation et de l'information à la santé (Sneips).

Pour le directeur de cabinet du ministre de la santé et de l'action sociale, Alphonse Thiaw, «en ces moments difficiles, l'OMS tout comme l'Organisation Ouest Africain pour la santé (OOAS) nous donne la possibilité de transformer les incertitudes liées à la pandémie de la Covid19 en opportunités qui installeront durablement notre peuple dans une résilience pour faire face aux chocs éventuels à venir».

Pour M. Thiaw, bien avant la détection du premier cas, le Gouvernement du Sénégal avec l'appui des Partenaires Techniques et Financiers a mis en œuvre plusieurs interventions de communication qui ciblent toutes la promotion des mesures de protection individuelles et collectives pour rompre la chaîne de transmission.

Toutefois, estime-t-il : «la surabondance de messages dans les réseaux sociaux rendent difficile l'identification parle citoyen de l'information juste, fiable et digne de confiance. Ce qui favorise la désinformation et la circulation des rumeurs». Et de poursuivre : «la stratégie de gestion de l'épidémie étant dynamique, il convient de toujours s'adapter, combattre la désinformation et donner aux populations et aux communautés les moyens de jouer leur rôle dans tous les défis de la lutte y comprise l'adhésion à la vaccination».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X