Congo-Brazzaville: Numérique - Lancement de la 1ere édition du « Green tech challenges »

La 1ere édition du « Green tech challenges » est organisée pour stimuler et animer le développement de solutions numériques et innovantes en réponse aux défis des entreprises et acteurs économiques au Congo dans les secteurs agroalimentaires et agroforestiers. Ouvertes le 7 juin, les inscriptions relatives à cet Hackaton se fermeront le 27 juin sur le site de l'événement.

Le « Green tech challenges » est une initiative qui s'inscrit dans le cadre du Programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales II (PRCCE II) qui soutient les secteurs agroalimentaires et agroforestiers, en priorité les entrepreneurs des chaînes de valeur ci-après : maïs-aviculture, bois-menuiserie et transformation des fruits, légumes et plantes.

En tant que plateforme numérique de solution rapide, ce Hackaton se veut un atout pour faire émerger une nouvelle génération de très petites et moyennes entreprises solides, solidaires et compétitives au Congo. Par ailleurs, le concours permettra d'accélérer la transformation d'entreprises autour d'une démarche innovante, participative et collective avec des solutions concrètes et une large gamme de services pour la valorisation des produits locaux.

Le coup d'envoi de cette première édition a été donné le 23 juin à Brazzaville, par Aimé-Blaise Nitoumbi, ordonnateur national suppléant du Fonds européen de développement (FED) , en présence de Raul Mateus Paula, ambassadeur et chef de la délégation de l'Union européenne (UE) au Congo ; Rudy Stephen Mpiere-Ngouamba, directeur général des Petites et moyennes entreprises (PME) ; les experts du PRCCE II et biens d'autres parties prenantes.

L'ambassadeur et chef de la délégation de l'UE au Congo, Raul Mateus Paula, s'est réjoui de l'excellente opportunité que représente ce concours pour les acteurs du numérique qui peuvent non seulement exprimer leur talent et génie créatifs, mais également apporter des réponses pertinentes aux besoins identifiés auprès des 24 chaines de valeurs qu'accompagne le PRCCE II.

Ce programme fait appel à tous les talents congolais du numérique susceptibles d'être mobilisés, notamment les : startupper, designer, architecte IT, analyste concepteur, développeur, intégrateur, ingénieur, technicien, etc. Pour une meilleure compétitivité, les organisateurs exigent aux candidats d'avoir au moins deux années d'expérience dans la mise en œuvre des solutions dans ce secteur, appuyée par des réalisations concrètes.

Au terme de la présélection, dix équipes finalistes seront constituées et reparties pour déployer pendant une semaine leur expertise et développer des réponses créatives et innovantes. La compétition proprement dite du Hackaton « Green tech challenges » se déroulera du 3 au 10 juillet, à l'issue de laquelle quatre équipes gagnantes bénéficieront de l'appui du PRCCE II en tant qu'experts juniors pour poursuivre le développement et la mise en œuvre de leurs solutions numériques, financées à hauteur de 68 millions FCFA par l'UE.

A cet effet, un vibrant appel a été lancé à l'endroit des jeunes passionnés par les métiers du numérique. Ces derniers peuvent s'inscrire massivement à travers le site dédié www.greentechchallenges.clusterscongo.org. Dans le même contexte, le directeur général des PME, Rudy Stephen Mpiere-Ngouamba, a formulé le vœu de voir cette 1ère édition du Hackathon être fertile en produisant des résultats et des solutions numériques innovantes au bénéfice des entreprises congolaises réunies en cluster, qui n'est autre qu'un regroupement de plusieurs entités à différents niveaux d'une chaîne de valeur mettant en œuvre des projets collaboratifs avec l'appui de partenaires externes.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X