Burkina Faso: Examen du BEPC - 159 candidats ratent les premières épreuves à cause de la pluie

Le gouverneur des Haut-Bassins, Antoine Atiou encourageant les candidats au BEPC au lycée mixte d'Accart-ville.

Les épreuves du BEPC ont débuté, le 22 juin 2021, à Bobo-Dioulasso. Ce sont 43 762 élèves qui sont à la recherche de leurs diplômes. 159 d'entre eux n'ont pas pu composer le premier jour pour des difficultés d'accès à leurs centres à cause de la pluie.

C'est sous une pluie battante que les épreuves du BEPC ont débuté, le 22 juin 2021, à Bobo-Dioulasso. Une pluie créant des conditions favora-bles à une bonne réflexion, selon le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, qui a lancé les épreuves au lycée mixte d'Accart-ville. Cette pluie n'a malheureusement pas permis à 159 élèves d'avoir accès à leurs centres de composition. Il s'agit de 145 candidats à Kokorowé, un village rattaché à la commune de Bobo-Dioulasso et de 14 à Natema dans la commune de Bama. Ces élèves n'ont pas pu traverser les cours d'eau qui séparent les villages de leurs centres de composition. Pour le directeur régional des enseignements post primaire et secondaire des Hauts-Bassins, Henri Prosper Paré, des épreuves de remplacement seront soumises à ces candidats à une séance de rattrapage. En attendant, ce sont 43 762 candidats qui ont pu composer pour le BEPC dans les Hauts-Bassins dont 33 094 au Houet, 6 133 au Kénédougou et 4 535 au Tuy. Ils étaient 44 372 en 2020. Les candidats aux examens techniques sont au nombre de 2 886. Parmi tous ces candidats figurent 13 postulants en situation de handicap.

Le plus jeune d'entre eux a 13 ans et le plus âgé a 52 ans. Le gouverneur des Hauts-Bassins est allé encourager ces différents prétendants au lycée mixte d'Accart-ville, ou composent 889 candidats repartis dans deux jurys.

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X