Angola: "Le match a été un film d'horreur" - Zeca Amaral

Luena (Angola) — Avec trois buts encaissés en première mi-temps, l'entraîneur des Bravos de Maquis, Zeca Amaral, a qualifié l'élimination de la Coupe d'Angola, contre le Primeiro d'Agosto, de "véritable film d'horreur" et a critiqué l'anti-jeu présenté par les " militaires".

« Le match se résume au film d'horreur qui s'est produit dans la première partie. Trois tirs, trois buts. Il a été très difficile de retrouver l'esprit de l'équipe", a-t-il déploré dans des déclarations à la presse.

Il a expliqué qu'en seconde période, ils ont essayé de se racheter du désavantage en marquant deux buts, mais ils n'ont pas été aussi chanceux que l'adversaire qui a réduit la qualité du match avec une pratique de l'antijeu, le résultat final étant de 2-3.

«Le temps mort doit être sanctionné (par l'arbitre). Ça ne va pas bien avec le niveau du Primeiro d'Agosto de réduire le match à des anti-jeux », a-t-il réitéré.

Pour l'entraîneur adjoint du Primeiro d'Agosto, Filipe Zanza, l'équipe participe à toutes les compétitions pour les remporter, ajoutant qu'elle entend maintenir cette posture et revalider le trophée.

"On entre dans toutes les compétitions pour gagner et on veut faire de même avec la Coupe d'Angola, quel que soit l'adversaire en demi-finale", a-t-il réaffirmé à la presse.

Quant au match, il a souligné la première partie, dans laquelle trois tirs au but se sont soldés par un nombre égal de buts, soulignant l'efficacité offensive et le sens de l'opportunité de l'équipe.

L'adversaire de la demi-finale sera connu lors du match entre Petro de Luanda - Recreativo de Libolo, le 3 juillet.

Plus de: ANGOP

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X