Afrique: Développement de l'industrie pharmaceutique - Le président de la BAD annonce un montant de 3 milliards de dollars

Le président de la Banque africaine de développement (Bad) reste convaincu que l'Afrique ne devrait mendier des vaccins mais en produire. Akinwumi Adesina s'exprimait ce 23 juin lors de l'ouverture des assemblées annuelles de la Bad. Dans son discours, il est largement revenu sur l'impact du Covid-19 sur les économies africaines.

«Nous avons fait du péril des possibilités d'action. La situation reste délicate, sans aucun doute, mais l'Afrique commence à nouveau à aller de l'avant. Progressivement, les vaccins deviennent disponibles. Les confinements sont levés. Les restrictions sont assouplies. Les entreprises rouvrent leurs portes. Un sentiment de normalité revient lentement. Les économies du continent sont sur la voie de la reprise, les prévisions établissant la croissance moyenne du produit intérieur brut à 3,4% pour 2021 », a déclaré le président de la Bad.

Il affirme que cette reprise est conditionnée par l'accès aux vaccins et la résolution de la dette africaine. «L'Afrique produit moins de 1 %de ses vaccins. L'Afrique ne devrait pas avoir à mendier des vaccins ; elle devrait en produire !

La Banque africaine de développement va aider l'Afrique à produire des vaccins, dans le cadre du plan vaccins de l'Union africaine. La Banque prévoit également de consacrer 3 milliards de dollars au développement de l'industrie pharmaceutique en Afrique », a annoncé le patron de la Bad. Il a ajouté que nous tirerons parti de nos propres ressources.

«Nous ne travaillerons pas seuls. Nous travaillerons en partenariat avec d'autres. Je suis convaincu qu'ensemble nous parviendrons à fournir des vaccins à tous les Africains », a martelé Akinwumi Adesina. A cause du Covid-19, les assemblées annuelles de la Bad se tiennent en mode virtuel.

A La Une: Sénégal

Plus de: Lejecos.com

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X