Cote d'Ivoire: Basket-ball/ Finale du play-off - Stéphane Kokoun face à Stéphane Konaté

Depuis le samedi dernier, l'affiche de la finale du championnat national hommes est connue. Il s'agit de la Soa contre l'Abc. La finale rêvée, qui a failli être chamboulée par la montée en puissance d'Azur au moment du play-off, aura lieu.

L'équipe d'Azur n'ayant pas fait le poids dans les moments ultimes de la bataille face aux Militaires qui l'ont emportée au bout de trois matchs de feu au palais des sports de Treichville. Ce qui leur permet de retrouver l'Abidjan basket-ball club (Abc) dès ce vendredi, pour le titre 2021.

Depuis, l'événement est au centre des débats. La Soa, par tous ses canaux de communication appelle à une forte mobilisation autour des siens. On parle d'une marée orange qui devrait envahir les gradins du temple du basket de la commune « N'zassa » (arc-en-ciel). Du côté de l'Abidjan basket club (Abc), c'est la concentration.

Quoi de plus normal ; les Fighters du président Boubakari Touré sont coutumiers du fait. Avec leur équipe, l'Abc, ils ont connu une vingtaine de finales et remporté seize (16). Il faut noter l'absence de cette formation du championnat en 2017. Si elle gagne ce week-end, elle enrichirait son palmarès d'un 17e sacre.

« Franchement, je vois une très belle finale. Nca-Abc en Dames et Soa-Abc en Hommes, c'est ce que le basket-ball a de bien meilleure. Il y a beaucoup d'agressivités des deux côtés. Mais je pense que c'est l'équipe qui voudra le plus qui s'imposera », estime l'ancien basketteur, Alpha Mané, actuel coach de l'équipe féminine des Fighters d'Abc.

En face, il y aura deux blocs, mais surtout des individualités dans le jeu. A la Soa, Stéphane Kokoun se présente comme un éventail. C'est même lui la locomotive de la formation des Militaires. « Kokoun est un joueur qui est très efficace sous le panier. C'est dommage qu'il soit absent de la liste du sélectionneur national pour l'Afrobasket 2021, parce que c'est lui qui tire la Soa vers le haut, cette saison », relève Alpha Mané.

C'est que Kokoun pète la forme cette saison. Joueur très technique, puissant et très adroit, cet ancien joueur de l'Abc formé à Olympic basket club de Cocody se sert également de sa masse physique pour s'imposer quand cela est nécessaire. Une véritable bête sur le parquet.

Kokoun est entouré de jeunes joueurs aussi talentueux qu'ambitieux. « Au départ, il s'agissait d'un projet pour bâtir une grande équipe sur un, voire deux ans. Mais nous nous sommes rendus compte, au fil des matchs que le coup est jouable et donc nous sommes partis pour le titre », déclaré Stéphane Kokoun. Qui mesure déjà le gros obstacle en face pour accéder au paradis.

« Ça va être très dur de battre l'Abc, comme ce fut le cas contre Azur. Mais avec Dieu, rien n'est impossible. On viendra avec nos armes », promet-il. Kokoun évolue surtout dans un environnement favorable avec, Kouadio Michel, Stéphane Agolé, Traoré Aboubakar, des joueurs capables de changer à tout moment, le cours du jeu.

De son côté, l'Abidjan basket club, qui connaît bien cette équipe de la Soa ne tremble pas. C'est plutôt une équipe très expérimentée conduite par Franck Sylva qui analyse la situation. « La Soa est un habitué du jeu physique. Si l'adversaire ne peut pas suivre ce rythme dense, alors elle perd le match. C'est d'ailleurs ce qui a fait la différence contre Azur samedi dernier. Azur était fatigué et les Militaires en ont profité », juge Stéphane Konaté, l'autre homme fort de l'Abc, qui se projette sur la grande finale en aller et retour (Vendredi et Samedi) et si possible une « Belle » dimanche.

Il a la chance d'avoir à ses côtés, des garçons comme, Pohoulou Serges, Kraka Ségui, Abrahm Sié, Désiré Koné et Mohamed Karaboué. « Ça va être ma 18e finale du championnat national. Une finale reste une finale, c'est fait pour être gagné ! Le plus important c'est de jouer comme si c'était le dernier match », poursuit Stéphane Konaté, qui fait savoir que l'Abc connait bien cette équipe de la Soa.

« Ce n'est pas une petite équipe. Il faut pouvoir contenir leurs assauts physiques et chercher à faire la différence... », conclut-il. Avant d'inviter le grand public à venir massivement voir le spectacle. Ils ne vont pas regretter de s'être déplacés ». Lors de la phase aller du championnat, les Militaires avaient battu les Fighters de 6 points. Au retour, ces derniers ont fait parler leur puissance de feu (17 points écart).

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X