Tunisie: Tec-Med - Pour des prestations de qualité au profit des seniors

24 Juin 2021

Les soins apportés aux seniors ne répondent parfois pas à leurs besoins. Le nouveau dispositif TEC-MED, qui implique plusieurs intervenants, permettra d'améliorer les prestations au profit des personnes âgées vulnérables

L'un des plus grands défis du système de soins et de santé TEC-MED est de fournir des services de haute qualité à une population âgée en expansion. Il s'agit d'un processus important pour apporter aux différents intervenants dans le domaine, des conseils en termes de promotion de la santé des seniors et élargir pour eux, ainsi, l'accès à des soins de qualité. Ce renforcement des capacités est recommandé comme stratégie de base pour une promotion durable et équitable de la santé des personnes âgées.

En appui à la mise en place du Projet TEC-MED, l'Institut national de nutrition et de technologie alimentaire de Tunis (Innta) en partenariat avec l'Institut national de santé publique (Insp) et leurs partenaires étrangers ont mis en place un plan de renforcement des capacités des agents clés impliqués dans la mise en œuvre du modèle TEC-MED. Ce plan vise à former six agents par pays (Espagne, Egypte, Liban, Grèce, Italie et Tunisie) qui seront en charge de former et d'accompagner à leur tour près de 4.700 personnes cibles entre aidants et professionnels de la santé. Il est à noter qu'un atelier a été organisé le 2 février 2021 sur le renforcement de ces compétences. L'équipe tunisienne du projet TEC-MED, dont le chef est le Pr. Jalila El Ati (Innta), a permis d'identifier les besoins en renforcement des capacités dans le cadre de la mise en place d'un modèle sanitaire et social, qui implique divers intervenants, acteurs mobilisés dans le cadre d'une assistance multidisciplinaire et proactive qui devra profiter aux catégories des personnes âgées frágiles et vulnérables.

Les besoins identifiés concernent les six dimensions clés du modèle, à savoir: les personnes âgées, les prestataires de services de santé et des services sociaux ,l'environnement sanitaire et social, la gouvernance , le financement et la technologie. Ils sont formulés comme suit: former les personnes âgées et les membres de leurs familles, développer les compétences d'autogestion et renforcer les compétences des prestataires de soins de santé et d'assistance sociale en mettant l'accent sur la protection sociale par l'organisation de programmes de formation continue adéquats.

En l'occurrence, il faut améliorer la qualité de la prestation des services de santé et des services sociaux en répondant aux besoins des personnes âgées et leurs familles et en veillant à fournir les ressources nécessaires (matérielles, humaines, logement, etc.). C'est pourquoi il est important de développer la prise de conscience de l'importance de la qualité d'une gouvernance axée sur le principe du vieillissement actif et positif et de l'accès aux soins de longue durée. Un système d'évaluation s'avère nécessaire. Par conséquent, une liste d'indicateurs a été identifiée pour poursuivre les objectifs des plans d'action. Ce modèle est un challenge ambitieux pour une meilleure prise en charge des personnes âgées.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X