Cameroun: Palais de l'Unité - Aliko Dangote chez le président

Le président du Groupe éponyme est allé remercier le président Paul Biya hier pour le soutien et les facilités accordés au développement de ses activités au Cameroun.

Une quarantaine de minutes d'échanges et une distinction de Commandeur de l'ordre national de la valeur épinglée par le président de la République en personne. De quoi réjouir l'industriel nigérian Aliko Dangote, hôte du chef de l'Etat hier en début d'après-midi au Palais de l'Unité. « Nous avons eu des échanges fructueux avec le président de la République », a précisé l'homme d'affaires à la presse à l'issue de l'entretien.

« Il m'a félicité et encouragé pour ce que je fais dans le développement des affaires en Afrique en général et au Cameroun en particulier. Il m'a beaucoup soutenu dans ce que je fais et cette audience était une opportunité pour le remercier pour cela », a-t-il poursuivi, en indiquant justement que l'un des sujets majeurs de l'entretien avec le chef de l'Etat a porté sur la poursuite des investissements du Groupe Dangote au Cameroun. Si ceux-ci se font actuellement dans le domaine de la cimenterie, Aliko Dangote a annoncé que son groupe entendait explorer d'autres secteurs, notamment la production pétrolière et celle du gaz.

Pour l'industriel nigérian, le Cameroun a offert jusqu'ici de nombreuses facilités pour le développement des affaires, même s'il reconnaît que cela n'a pas toujours été facile. « Mais le président de la République est toujours intervenu en notre faveur pour s'assurer que nos activités se développaient normalement ».

Interrogé sur l'apport de son groupe dans la production du ciment au Cameroun, Aliko Dangote a rappelé que la production actuelle de Dangote Cement est de 1,5 million de tonnes par an. Ce qui a contribué à une stabilisation des prix de ce produit sur le marché camerounais. La cimenterie Dangote a été officiellement inaugurée le 27 août 2015 à Bonaberi-Douala. « Nous sommes en train de réfléchir pour faire passer la production à trois millions de tonnes par an ».

Une initiative qui devrait, selon lui, avoir une incidence sur le prix du ciment pour le consommateur. « Le Cameroun est l'un des plus proches voisins du Nigeria et je me sens chez moi ici. Les conditions sont réunies pour le développement de nos activités » a-t-il conclu au moment de quitter le Palais de l'Unité, où il a été accueilli à sa descente de voiture par le chef du protocole d'Etat, Simon Pierre Bikele, avant d'être salué sur le perron par le ministre, directeur du Cabinet civil, Samuel Mvondo Ayolo.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X