Madagascar: Festivités - Les lampions et les gadgets pris d'assaut

Analakely et Behoririka sont noirs de monde. La foule envahit les lieux de commerces de jouets et de lampions.

Ambiance festive dans le centre-ville. Les parents se ruent dans les marchés de Behoririka et d'Analakely, pour acheter des jouets et des lampions à leurs enfants, à l'occasion des festivités du 26 juin, et ce mois étant également le mois de l'enfance. « Mon enfant de trois ans est très fasciné par les pétards. C'est ce que je suis venu acheter ici, principalement, à part des lampions et d'autres petits jouets. Ce sera la première fois qu'il jouera avec des pétards, étant donné que l'an dernier, nous étions en confinement. Nous n'avons pas pu lui acheter ces jouets en 2020 », témoigne Hery Rakotoson, un père de famille rencontré, au marché d'Analakely, hier.

Cette année, un gadget est très populaire: un générateur d'ondes lumineuses, émettant « des faisceaux puissants », pouvant atteindre jusqu'à 7 kilomètres, selon les vendeurs. Ce laser est très demandé. Une longue file d'attente a été vue devant un magasin qui en vend à Behoririka, hier. Les personnes en tête de file étaient arrivées sur place, dès l'aube.

Made in China

L'objet dont le prix varie entre 25 000 ariary et 100 000 ariary, selon le type, se vend comme des petits pains. « Je n'achète pas de jouets à mes enfants tous les jours. Les rares fois où je peux le faire, je les gâte. Ce laser est ce qu'ils m'ont demandé », raconte Eliane.

Comme chaque année, les lampions lumineux « made in China » abondent sur le marché. Ils sont plus consommés que les lampions « vita gasy ». « Les lampions fabriqués à Madagascar sont jolis, mais n'est pas très pratique pour les enfants. Ils se consument, rapidement. En plus les lumières des lampions chinois émerveillent les enfants », lance Finoana, pour expliquer la raison pour laquelle, elle n'achète pas de lampions « vita gasy ». Au désespoir des artisans malgaches qui se trouvent en difficulté. « J'arrive à peine à vendre une dizaine de lampions par jour. La célébration de la fête de l'indépendance devrait, pourtant, être l'occasion pour valoriser les produits et les valeurs malgaches », déplore Sandra, fabricante de lampions.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X