Madagascar: Financement - 150 millions de dollars de la Banque mondiale

Le résultat des sondages d'opinion en ligne? Trop tôt pour y répondre. Mais pour une bonne nouvelle à la veille de la fête de l'indépendance, il est difficile de trouver mieux. Même si la source officielle l'a réservée à un seul quotidien de la place. La Banque mondiale va débloquer 150 millions de dollars pour Madagascar au titre de la croissance inclusive.

Depuis la visite de son président David Malpass, en avril 2019 à Madagascar, la Banque mondiale a multiplié ses engagements financiers afin de faire reculer la progression de la paupérisation grandissante de la population. Les différends sur l'application, l'abandon ou non du système de tarification Optima de la Jirama ont été, semble-t-il, rangés dans les placards des oubliettes. Il est déjà loin le temps où la Banque mondiale menaçait de suspendre et d'annuler ses aides budgétaires de 400 millions de dollars pour un éventuel refus d'avaler la pilule amère de l'Optima. L'énoncé de ce « chèque en blanc » de 150 millions de dollars s'énonce comme suit:

« Une ligne de crédit d'une importance particulière dans la mesure où il est destiné à financer un projet de transformation économique pour une croissance inclusive. Le projet en question est le premier d'une nouvelle série d'opérations visant à étendre le modèle d'intervention réussie de la précédente dans le cadre des Pôles Intégrés de Croissance (PIC). Le PIC qui avait accordé un soutien financier préférentiel aux secteurs à forte croissance dans des régions spécifiques comme Diana, Atsimo Andrefana, et Anosy, au bénéfice des activités touristiques, de l'agrobusiness, des infrastructures et du développement du secteur privé. le nouveau schéma de transformation économique pour une croissance inclusive couvrira de nouvelles régions et va, en outre, ajouter l'entrepreneuriat numérique aux secteurs du tourisme et de l'agroalimentaire ».

Avec ces pluies de dollars, inattendues en plein hiver, chaque foyer malgache aura de quoi s'acheter un « Arendrina » pour tenir au chaud les chaumières.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X