Madagascar: Festivités à Mahamasina - Objectif zéro décès et zéro blessé

Le comité d'organisation de la fête nationale a donné les détails de l'événement à Mahamasina, samedi. Le but affirmé est que tout se déroule sans encombre.

Zéro incident. Voilà le mot d'ordre auquel doit s'en tenir les organisateurs de la parade militaire qui se tiendra au stade Barea, à Mahamasina, samedi.

« La consigne du président de la République est claire. L'événement de samedi au stade Barea ne doit compter aucun décès et aucun blessé », déclare Virginie Rahelisoa, membre du Comité technique national d'organisation (CTNO), des festivités du 26 juin, durant une conférence de presse au stade Barea, hier.

L'événement de samedi sera, en effet, un galop d'essai grandeur nature pour le stade Barea, pour ceux qui sont en charge de son administration et les autorités. Vingt mille personnes sont attendues au stade de Mahamasina, pour la parade militaire de samedi. Les impératifs sanitaires étant, ce nombre est loin de la capacité totale du site. Seulement, il est déjà assez conséquent pour que les organisateurs et les autorités soient sur le qui vive et insiste sur l'ordre et la sécurité.

Depuis quelques années, en effet, pratiquement chaque événement connaissant une importante affluence de public, à Mahamasina, a connu une issue dramatique. Il y a eu des bousculades, mais aussi, des attentats. Les organisateurs de la parade militaire de samedi, ont probablement encore en tête les bousculades du 26 juin 2019. Un événement dramatique qui a fait seize morts et plus de quatre-vingt blessés.

Conscience individuelle

Outre offrir à la nation un temple du football à la hauteur de ses ambitions, les enjeux sécuritaires est, également, l'élément déclencheur de la modernisation du stade de Mahamasina. Les architectes se sont, notamment, appliqués à ce que les points d'entrée et sortie soient conforment aux normes de sécurité de la FIFA.

Trois rideaux

Les gradins du stade Barea peuvent être évacués en moins de 8 minutes. Le général Ravoavy Zafisambatra, directeur de la sécurité et des renseignements auprès du commandement de la gendarmerie nationale, a mis l'accent sur la rigueur du dispositif de sécurité qui sera mis en place, samedi.

Il y aura trois rideaux de sécurité pour le filtrage et les fouilles des personnes qui viendront assister à la parade militaire. La distribution préalable de ticket dans les bureaux des arrondissements des districts des localités autour d'Antananarivo est, justement, mise en place pour éviter la cohue, samedi. Ces tickets d'entrée peuvent être récupérés à partir d'aujourd'hui.

« Je conseille à ceux qui n'auront pas de tickets de ne pas venir à Mahamasina. Ils ne pourront même pas voir le stade, car la première ligne de sécurité pour filtrer le public sera loin de Mahamasina », indique le général Zafisambatra. Les forces de l'ordre pourront, également, compter sur les caméras de surveillances et des drones pour surveiller chaque mètre carré de l'intérieur et l'extérieur du stade.

Les dispositifs numériques permettront, également, à identifier ceux qui seraient tentés de dégrader le matériel flambant neuf du stade. Gerard Andriamanohisoa, conseiller spéciale du Chef de l'État, a martelé son appel à la conscience individuelle du public pour préserver l'intégrité du matériel et la propreté du stade. À l'entendre, hier, les toilettes sont amplement suffisantes pour tous les spectateurs et des bacs à ordure seront disposés jusque dans les gradins.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X