Tunisie: Ligue des champions / Demi-finale retour - L'EST s'envole aujourd'hui (12h00) pour le Caire - La dernière bataille !

24 Juin 2021

Pour Mouïne Chaâbani, comme pour bon nombre de ses joueurs, qui n'arrivent toujours pas à honorer leurs contrats, l'explication d'après-demain soir au Caire pourrait être la dernière sous les couleurs «sang et or».

A la reprise des entraînements lundi, l'ambiance n'était plus la même. On était bien loin de l'ambiance bon enfant et sereine qui a caractérisé le stage bloqué effectué à Tabarka, la semaine dernière. Lundi, l'ambiance était plutôt électrique et les mauvaises langues ont profité de la situation pour faire de la désinformation qui s'inscrit dans le cadre de la guerre des nerfs que mènent habituellement certains adversaires à la veille de ce genre de matches chocs. Certains médias égyptiens ont laissé entendre, en se basant sur des sources médiatiques tunisiennes, que les joueurs ont été agressés physiquement à la reprise des entraînements lundi. Renseignement pris, une source proche du club nous livre une autre version : «Le public était bel et bien présent aux entraînements. Mais les supporters présents ont assisté aux entraînements derrière les grillages. Oui, les supporters étaient en colère, et c'est bien normal, au vu de la prestation de l'équipe samedi dernier. Oui, les supporters ont eu des mots forts envers les joueurs, histoire de les secouer. Mais cela n'a pas dépassé ce cadre et il n'y a pas eu d'agression physique, étant que l'espace réservé à l'administration et aux entraînements des pros était fermé et seuls les responsables, le staff technique et les joueurs pouvaient accéder par le portail d'entrée. Les supporters étaient derrière les grillages et ils ont exprimé leur colère par les mots seulement», nous a confié notre interlocuteur.

Départ ce midi à bord d'un avion spécial

La défaite concédée samedi dernier à Radès en demi-finale aller de la C1 africaine devant Al Ahly du Caire n'a pas empêché la direction du club de continuer à assurer les conditions optimales de réussite. En ce sens, la direction du club a affrété un avion spécial pour le déplacement au Caire, prévu aujourd'hui à midi tapante. Le président «sang et or» veut y croire jusqu'au bout, en mettant à la disposition du staff technique et des joueurs toutes les commodités auxquelles des footballeurs professionnels peuvent aspirer. Cela n'a pas empêché le premier responsable «sang et or» d'exprimer son mécontentement, voire sa colère. Hamdi Meddeb, qui s'est réuni avec le staff technique et les joueurs au lendemain de la défaite devant Al Ahly, n'a pas mâché ses mots. Selon nos sources, le président de l'EST a eu des mots durs envers les membres de l'équipe, les exhortant à honorer les couleurs du club au match retour au Caire. Ce qui a mis en colère Hamdi Meddeb, ce n'est pas seulement la défaite, mais aussi et surtout la prestation, ô combien décevante.

Pour le président de l'EST, comme pour le reste du bureau directeur, se qualifier à la finale de la Ligue des champions est toujours possible. Il suffit de marquer un but et en découdre aux tirs au but ou mieux encore : gagner par deux buts à zéro. C'est osé, certes, d'avoir de telles ambitions au Caire face à une formation ahlaouie qui a démontré de forts arguments aussi bien offensifs que défensifs. Mais en football, rien n'est impossible. Et de toute manière, staff technique et joueurs n'ont plus rien à perdre. Pour Mouïne Chaâbani, comme pour bon nombre de ses joueurs qui n'arrivent toujours pas à honorer leurs contrats, l'explication d'après-demain soir au Caire (20h00) pourrait être la dernière sous les couleurs «sang et or».

L'entraîneur «sang et or», qui a bénéficié jusque-là d'un soutien indéfectible de la part de son président, n'a plus qu'une cartouche à jouer : se qualifier au Caire ou plier bagage. C'est aussi le cas de certains joueurs aux contrats ô combien onéreux et à la prestation ô combien décevante. Basit Abdul Khalid, Abderrahmane Meziane et même Hamdou El Houni, qu'on ne reconnaît plus, sont censés réagir au Caire et à mouiller le maillot. Au prix qu'ils le portent, ils doivent bien le faire.

A La Une: Tunisie

Plus de: La Presse

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X