Maroc: Driss Lachguar prend part à la réunion consultative sur le Pacte national pour le développement

Les partis politiques représentés au Parlement, dont l'USFP, et la Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD) ont tenu, mardi à Salé, une réunion consultative pour développer une vision commune autour du Pacte national pour le développement, l'un des deux mécanismes de mise en œuvre du Nouveau modèle de développement (NMD).

Cette réunion consultative, la deuxième en son genre et qui a connu la participation des secrétaires généraux des partis politiques et du président de la commission, Chakib Benmoussa, s'inscrit dans le cadre de l'examen de questions relatives au rapport sur le NMD et des recommandations qu'il a apportées, en plus de trouver un terrain d'entente entre les forces vives de la nation. L'USFP était représenté lors de cette réunion par le Premier secrétaire, Driss Lachguar.

Dans une déclaration à la presse relayée par la MAP, Chakib Benmoussa a fait savoir que cette réunion consultative intervient pour aller de l'avant dans le processus de mise en place de la charte nationale pour le développement, et pour donner une nouvelle impulsion à l'implication de tous les acteurs et de toutes les parties dans ce chantier.

Ce processus est ouvert à tous les intervenants afin d'apporter des améliorations à ce document, l'objectif étant de parvenir à une formule acceptable, que ce soit au niveau de la vision future ou des axes fondamentaux de la charte. Le rapport du nouveau modèle de développement insiste sur la nécessité d'établir deux mécanismes pour sa mise en œuvre, à savoir une charte nationale pour le développement, visant la consécration de l'engagement de toutes les forces vives de la nation au profit d'un nouvel horizon de développement à une référence mixte, ainsi que la création d'un mécanisme de suivi et de propulsion des chantiers stratégiques de développement et de conduite du changement.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X