Ile Maurice: Meurtre à Karo Kaliptis - Rs 300 000 pour participer à l'agression de Jean Desvaux Augustin

On en sait un peu plus sur le meurtre de Jean Desvaux Augustin. Un des suspects a avoué aux enquêteurs qu'il a été payé pour agresser la victime.

La victime, 54 ans et habitant à Roche-Bois avait été kidnappée, séquestrée et tabassée dans la soirée du 10 juin dernier. Un de ses amis, témoin de cet enlèvement, aurait averti la police qui a débarqué dans la maison et l'a conduit à l'hôpital. Par la suite, Shayne Wong, 27 ans et habitant à Riche-Terre s'est alors constitué prisonnier jeudi dernier et a été conduit sur les lieux pour une reconstitution des faits. Le jeune homme, qui avait dans un premier temps nié son implication, a fini par tout avouer aux limiers de la Major Crime Investigation Team. Il aurait reçu Rs 300 000 pour agresser le Jean Desxaux Augustin. Un réseau de trafiquant de drogue est dans le collimateur des enquêteurs. Des développements sont attendus après le déballage de Shayne Wong. Dans le cadre de cette affaire, un autre suspect avait été arrêté. Il s'agit d'Éric Jean Baptiste, 26 ans, et domicilié à Terre-Rouge. Il avait été arrêté alors qu'il tentait de s'enfuir à l'arrivée de la police.

Un vol serait à l'origine de cette agression mortelle. Un présumé caïd aurait accusé Jean Desveaux Augustin de lui avoir volé de la drogue. Eric Jean Baptiste avait nié son implication mais a par la suite parlé d'une affaire de mœurs. Il a expliqué que dans un accès de colère, il s'est saisi d'un morceau de bois et a agressé Jean Desvaux Augustin.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X