Ile Maurice: Agression à Trèfles - La victime passe un mois à l'hôpital, ses agresseurs toujours en cavale

Il avait été trainé de plusieurs mètres par une voiture après une altercation le 17 mai. Un habitant de Trèfles âgé de 19 ans a été grièvement blessé à la jambe.

Le jeune homme avait été hospitalisé à l'hôpital Victoria à Candos et a subi une délicate intervention chirurgicale. Il se retrouve alité depuis. La tante de la victime, âgée de 33 ans, dit vivre un véritable calvaire depuis. «Les agresseurs de mon neveu n'ont pas été arrêtés jusqu'à présent. Je ne cesse de faire le va et vient au poste de police de Stanley depuis cette affaire. Aucun policier n'a pris de déposition avec mon neveu lorsqu'il était à l'hôpital. Ce n'est que le 22 juin qu'il a pu se rendre au poste de police pour donner une déposition formelle», explique-t-elle.

La trentenaire dit craindre pour sa sécurité. «La famille reçoit des menaces pour ne pas porter plainte. Les individus impliqués dans l'agression ne cessent de roder autour de la maison», poursuit t-elle.

Pour rappel, dans la soirée du 17 mai, le jeune homme se trouvait devant le portail de son domicile lorsque quatre hommes auraient débarqué à bord d'une voiture. Ils auraient brandi un sabre et vandalisé le portail.

Quant au conducteur du véhicule il a foncé droit sur le jeune homme. «Mone vini pou touye twa» aurait-il lancé à ce moment là. Le jeune homme a été trainé et projeté contre le portail. Grièvement blessé il peine à se déplacer maintenant. Une ancienne dispute serait à l'origine de ce règlement de compte.

Le patient a quitté l'hôpital le 28 mai et est toujours en convalescence. «Les médecins lui ont donné deux mois de repos et m'ont dit qu'il ne pourra plus marchait comme avant» se désole sa tante qui souhaite que justice lui soit rendu.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X