Angola: Le MJD enregistre 118 jeux traditionnels

Luanda — Le ministère de la Jeunesse et des Sports a enregistré depuis 2019, 118 jeux traditionnels dans tout le pays, dans un processus qui vise l'institutionnalisation des règles et de la constitution de cette fédération.

De ce nombre (118), se distingue les jeux Bica Lata, la course de jante, fica-ficou, lata-latinha (de Lunda Sul), Bica bidon et Burrinho (Benguela), garrafinha, danse des cadeirae, amarra lenço, Zero ou Nzango, salta a corda, trinta e cinco et semalha ou macaca, pratiqués dans tout le pays.

Ces données ont été annoncées mercredi par la ministre de la Jeunesse et des Sports, Ana Paula do Sacramento Neto, lorsqu'elle intervenait à la Conférence nationale des Jeux traditionnels tenus au Centre des congrès de Talatona de Luanda.

La responsable a affirmé que l'objectif de l'acte est la récupération, la diffusion et la massification de ce type de pratique sur tout le territoire national.

La ministre a lancé le défi aux universités de manière à ce que la récupération des jeux traditionnels devienne un objet d'étude scientifique, afin de permettre une meilleure compréhension de la génération nouvelle et future.

Ce type de sport a été officiellement lancé dans le pays en janvier de cette année, dans la ville de Mbanza Kongo (Zaire), à la suite d'une proposition du gouvernement angolais présenté en 2017 à la 6ème Conférence internationale des ministres et de hauts employés de l'éducation physique et du sport qui a mérité l'approbation.

D'autre part, le représentant de l'UNESCO en Angola, Vincenzo Fazino, a suggéré l'intégration des sports traditionnels et des jeux dans les programmes scolaires à tous les niveaux d'éducation.

Les sports traditionnels dans le pays sont gérés par une association localisée à Luanda, capitale angolaise, dirigée par Afonsina Mazimba.

Les premiers tests non officiels ont commencé en 2016.

Plus de: ANGOP

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X