Cameroun: Bytes-Corp - Un clic, une solution

En deux ans d'existence, la jeune entreprise camerounaise a imprimé sa marque comme pionnière dans le secteur des solutions en infrastructures technologiques.

Faire un chiffre d'affaires d'au moins 50 millions en 2021. Voilà l'objectif que l'on s'est fixé à Bytes-Corp et l'on est sur le point d'y parvenir, voire de faire mieux. A l'ouverture de la start-up, le 21 avril 2019, le bilan affichait un pic de 38 millions avec deux actionnaires avant de passer à 26 millions l'an suivant avec un seul actionnaire. Mais il en fallait plus pour dissuader Bytes-Corp de poursuivre sa lancée.

Avec ses trois salariés dont la rémunération oscille entre 100 000 et 150 000 F, la start-up camerounaise aurait voulu se positionner dans l'audit et la sécurité digitale mais a dû, compte tenu du marché, élargir sa gamme de service. Basée à Douala au quartier Bonapriso, Bytes-Corp se démarque via ses services allant au-delà de l'audit sécurité informatique et se penche également sur les questions de gestion de sites web et applications, de gestion électronique des documents, de l'helpdesk & IT support, des produits et solutions, du marketing digital, de la récupération des données.

De façon plus concrète, l'on est ici, face à un générateur de solutions informatiques. Par exemple, lorsqu'un disque dur est endommagé ou présente des difficultés d'accès à son utilisateur, Bytes-Corp fait son sauveur. Pareil pour les fichiers perdus, des données malencontreusement effacées ou encore des supports électroniques aux contenus illisibles. Ici, l'on booste les activités d'entreprises en mettant sur pied un système de marketing digital efficient. Autant de services qui concourent à l'essor du projet et justifient le leitmotiv que l'on exprime sans cesse à la clientèle : « la solution en un clic... ».

Bytes-Corp se déploie en 03 pôles d'activités : Audit et sécurité informatique : optimisation et protection des systèmes- Création des sites web et applications : valorisation et crédibilité des entreprises- Laboratoire technique : maintenance et dépannage d'appareils. Jusqu'ici, tout se passe plutôt relativement bien. Ici, l'on est confronté à certains obstacles à l'instar de la gestion des questions fiscales qui souvent mute en arnaque. Le respect des délais de paiement en dépit de la célérité dans l'apport de solutions est également de ces obstacles à l'épanouissement de cette start-up qui ne demande qu'à s'affirmer.

L'entreprise songe à se faire un nom au Cameroun, dans la sous-région et pas que. Le but apprend-on ici, est d'exporter le savoir-faire Camerounais, à travers Bytes-Corp, en matière d'infrastructures technologiques. Ce qui implique de pouvoir avoir des filiales de la startup en Europe et sur d'autres continents.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X