Cameroun: « Nous contribuons au développement de notre pays »

interview

Sepherin Fopa, constructeur de piscines, promoteur Ets Fopa construction.

Pourquoi avoir choisi d'exercer dans la fabrication et la construction de piscines ?

A la plomberie électricité au bout d'une étude de marché, nous avons constaté que le secteur qui est en plein essor et qui manque d'expertise est celui de la construction des piscines. Ce choix, parce que les Camerounais changent manifestement de mentalité dans la conception de leurs constructions. On fait face à des bâtiments dotés d'une grande valeur ajoutée. L'on veut s'amuser autrement mais cette fois à la maison avec des maisons de plus en plus belles.

Le hic est qu'ils ne sont pas toujours en contact avec les personnes qu'il faut. Comme le révèle d'ailleurs une étude que nous avons effectuée, sur 10 piscines construites, il y en a au moins cinq qui sont ratées. D'où notre présence sur ce marché. Au départ, nous mettions juste les ouvrages à niveau ? Nous corrigions les ratés des autres.

Qu'est-ce qui fait votre particularité ?

Tout repose sur des techniques de constructions modernes qui nous permettent de réaliser des ouvrages performants en deux mois maximum. Par exemple, nous avons recours à des blocs embranchés, des sortes de parpaings. Ils permettent de réduire des coûts de construction sans toutefois réduire la garantie ou la performance du projet.

Déjà, à la livraison des ouvrages nous rassurons les clients de ce qu'ils auront une piscine d'une garantie d'au moins 50 ans. L'autre avantage, est que nous pensons la piscine pour le client afin qu'elle se confonde au mieux dans son environnement. De plus, nous dispensons des formations à nos clients afin qu'ils soient indépendants en matière d'entretien des piscines. N'empêche que nous assurons la maintenance des ouvrages

Des défis à relever ?

Bien sûr que oui, sur le plan social. Notre entreprise s'est investie d'un devoir citoyen, qui s'exprime à travers des actions caritatives. Tout est parti d'un reportage télévisé montrant des enfants qui allaient puiser de l'eau à des kilomètres de chez eux. Nous nous sommes dit que nous pouvons résoudre ce problème en créant plusieurs points d'eau dans des collectivités.

C'est avec une partie des bénéfices de l'entreprise que nous posons notre acte citoyen, afin de contribuer au développement de notre pays. Une fois par an nous sélectionnerons un endroit où nous installerons une pompe correspondant aux besoins de la localité. Nous l'avons déjà fait à Yabassi où nous avons réhabilité deux points d'eaux hors d'usage. Aujourd'hui, les populations bénéficient de l'eau potable. C'était un projet financé, cette fois-là, par une Ong française mais nous avons contribué à réduire les coûts. Le prochain ouvrage, nous le financerons entièrement.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X