Angola: Le ministre d'État appelle à l'excellence dans l'administration publique

Luanda — Le ministre d'État et chef de la Maison Civile du Président de la République, Adão de Almeida, a fait appel mercredi à la culture d'excellence dans l'administration publique pour satisfaire les intérêts de l'État et des citoyens et réduire la corruption.

Adão de Almeida, qui s'exprimait lors de la cérémonie de lancement du projet de Simplification des actes et procédures de l'Administration publique (Simplifica 1.0), a déclaré qu'il était nécessaire de remplacer la culture de la médiocrité par celle de l'excellence.

Il précise que le projet « Simplifica » propose l'intégration des processus et procédures entre les différents services publics, dans la mesure du possible, car on constate que la départementalisation de l'action administrative réduit l'efficacité, double l'intervention publique et complique la vie des citoyens.

Le ministre d'État estime que le projet apportera des gains aux citoyens et aux entreprises et contribuera à une meilleure relation entre les citoyens et l'Administration publique, à travers « un véritable partenariat social ».

A titre d'illustration, il a indiqué que, malgré une enquête indiquant que la carte d'identité (BI, sigle en portugais) était le document le plus difficile à traiter, 713 000 BI doivent être retirées dans les 18 provinces du pays, dont 244 000 à Luanda, causant des pertes de près de cinq dollars million de dollars.

Numérisation de la fonction publique

Le ministre d'État et Chef de la Maison Civile a défendu la transition numérique pour les services rapides dans l'Administration publique, vu l'extension territoriale et d'une population majoritairement jeune et plus familière avec les nouvelles technologies, et la réduction de la corruption dans les services publics.

Il a déclaré qu'un investissement sérieux et stratégique dans une administration publique numérique est crucial pour élever les normes de qualité et d'efficacité afin de rivaliser avec les autres nations.

Le responsable gouvernemental espère que l'Institut pour la modernisation administrative récemment créé sera un catalyseur pour une plus grande numérisation des actions de l'administration publique et contribuera à réduire la bureaucratie.

Il a indiqué que l'excès de bureaucratie est soutenu par la logique de « forger des difficultés pour vendre des facilités et générer de la corruption ».

Para Adão de Almeida, o objectivo estratégico de diversificar a economia e incentivar o investimento privado, nacional e estrangeiro ficará seriamente comprometido "se não formos capazes de melhorar a capacidade de prestar serviços públicos".

Salientou que o projecto de reforma se propõe prestar atenção à formação contínua dos funcionários e agentes administrativos e elevar a confiança dos cidadãos.

Sublinhou que o projecto "Simplifica 1.0" poderá ser actualizado com alguma regularidade visando melhorar o desempenho da administração pública e a confiança dos cidadãos, apontando a: "a simplicidade é o último grau de sofisticação", numa citação a Leonardo Da Vinci.

Pour Adão de Almeida, l'objectif stratégique de diversification de l'économie et d'encouragement des investissements privés, nationaux et étrangers sera gravement compromis « si nous ne parvenons pas à améliorer la capacité de fournir des services publics ».

Il a souligné que le projet de réforme vise à prêter attention à la formation continue des fonctionnaires et agents administratifs et à accroître la confiance des citoyens.

Il a souligné que le projet « Simplifica 1.0 » pourrait être mis à jour avec une certaine régularité afin d'améliorer les performances de l'administration publique et la confiance des citoyens, l'appuyant : « la simplicité est le dernier degré de sophistication », une citation de Leonardo Da Vinci.

Projet Simplifica

Le projet Simplifica 1.0 vise à simplifier 32 actes et procédures administratifs à fort impact sur la vie des citoyens, notamment le processus d'acquisition d'une carte d'identité, d'un permis de conduire, d'un passeport, entre autres.

La mesure résulte de l'approbation du Projet de Simplification des Actes et Procédures dans l'Administration Publique, par la Commission Interministérielle pour la Réforme de l'Etat, dirigée par le Président de la République, João Lourenço.

Sur 32 actes qui nécessitaient 291 exigences, 121 ont été supprimés, 13 documents sur des matières identiques et transversales ont été unifiés ; les durées de validité ont été étendues à 10 documents et autorisations et 20 procédures précédemment effectuées par différents services ont été intégrées dans une même entité.

Plus de: ANGOP

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X